Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


"L’État d’Israël n’est ni juif ni démocratique"

samedi 15 mars 2014

Des groupes antisionistes israéliens se positionnent sur les manifestations ultra-orthodoxes.

Le 2 mars 2014, "Démocratie ou rébellion" a appelé à manifester, avec la participation de militants de unity / achdut (anarchiste), de lo nechmadim/ lo nechmadot (militants sociaux mizrahi), de One Democratic State et d’autres.

En voici un rapport de Tamar Aviyah :

Le dimanche 2 mars 2014, la communauté ultra orthodoxe (haredi) a organisé une manifestation massive à Jérusalem contre la conscription forcée.

En parallèle, "Démocratie ou rébellion" a manifesté devant le Bureau du gouvernement à Tel-Aviv en appui à la lutte des ultra-orthodoxes pour les libertés spirituelles et religieuses et pour défier le régime sioniste qui utilise faussement le nom de la religion juive pour priver violemment le peuple de ce pays de sa souveraineté.

"Démocratie ou rébellion" déclare :

Nous soutenons et nous nous joignons à la désobéissance civile des ultra-orthodoxes, qui refusent d’obéir aux lois antidémocratiques niant leurs droits et leur liberté et s’opposant à leur foi. La lutte de l’ultra orthodoxie contre la conscription forcée est une des nombreuses luttes populaires de différents groupes sociaux opprimés par le régime sioniste. Nous appelons tous ceux et celles qui croient qu’un régime démocratique devrait remplacer le régime sioniste à résister aux mensonges et aux provocations, à renverser les murs de séparation qui divisent pour régner, à n’avoir pas peur de la violence policière du régime et à se joindre à la protestation pour les droits et libertés de la communauté ultra-orthodoxe et de toute la population du pays. Nous sommes solidaires de tous ceux qui s’opposent à la conscription forcée, au régime et à la culture militariste de l’État israélien.

Pour les ultra-orthodoxes luttant pour la liberté spirituelle, le Judaïsme est une religion. Pas une nationalité, pas un régime. Leur souverain est Dieu tout-puissant, pas le régime étatique israélien.

Pour ceux qui luttent pour la démocratie,

les principes qui fondent le partenariat social sont l’accord civique et l’égalité des droits. Pas les uniformes et les armes, pas la ségrégation et l’exploitation. Le peuple, tout le peuple de ce pays, est le souverain, pas le régime étatique israélien.

L’État d’Israël n’est ni juif ni démocratique.

Notre citoyenneté ne dépend pas du service dans une armée oppressive et exploiteuse ni de la façon dont le régime sioniste choisit de nous définir.

Nous invitons tous les partisans de la démocratie et tous ceux qui sont opprimés sous le régime sioniste à rejoindre la protestation de désobéissance civile ; en soutien à la lutte de l’ultra-orthodoxie, au nom de votre honneur, de vos droits et libertés et au nom de la solidarité populaire contre notre oppresseur - le régime israélien.

La manifestation se tiendra au carrefour Azrieli, face au Bureau du gouvernement à Tel-Aviv (15 route Menachem Begin, TA), dimanche, 16:00-18:00, en parallèle avec la manifestation principale à Jérusalem.

"Démocratie ou rébellion" rappelle :

Le 14 mai 2013, nous avons publié le message de solidarité suivant à la communauté ultra-orthodoxe sur un poster (pashkevil) à Mea Shearim, Jérusalem :

« Nous, le peuple vivant sous le régime intitulé « l’État d’Israël », considérons que le projet sioniste est dépourvu de toute valeur démocratique.

Nous considérons que l’idée sioniste nie expressément l’égalité parmi les êtres humains. Nous considérons que parmi les communautés affectées par « l’État d’Israël » figure la communauté Haredi (ultra-orthodoxe). Nous considérons qu’un groupe minoritaire a fondé le régime et que lui seul jouit du pouvoir. Nous considérons que ce groupe minoritaire séculier s’est approprié le Judaïsme des juifs du monde entier. Nous considérons que la question de l’enrôlement dans l’armée de « l’État d’Israël », aussi appelé « partage du fardeau », est utilisé pour supprimer une question fondamentale : quel type de régime convient à toutes les personnes de ce pays ?

Nous considérons que les « allocations » données à la communauté Haredi ont continuellement servi à cacher une question fondamentale - quel type de régime convient toutes les personnes de ce pays ?

La gouvernance qui convient le mieux à toutes les personnes de ce pays devrait être établie par tous ceux qui vivent dans ce pays et par tous ceux qui en ont été expulsés de force.

Nous considérons qu’encore une fois, actuellement, la communauté Haredi est soumise à une attaque de diversion manifeste et agressive par les représentants de la minorité sioniste nationaliste.

Nous souhaitons par conséquent montrer notre solidarité et exprimer notre soutien à la communauté Haredi pour ce qui concerne le recrutement forcé dans l’armée de l’État d’Israël.

Nous souhaitons par conséquent exprimer notre désapprobation pour les durs propos haineux envers la communauté Haredi qui lui attribuent un comportement de « parasite » et de « sangsue ».

Tant que la communauté Haredi résistera aux plans de recrutement forcé, et refusera les allocations-bakchichs sionistes au nom de l’aide économique pour la société, nous soutiendront la communauté Haredi. Le chemin vers une coexistence harmonieuse entre les différentes communautés passe par un travail ensemble, et sachez que nous y sommes prêts.

« Certains dans les chariots et d’autres à cheval, mais nous nous rappellerons le nom de Dieu notre Seigneur »

Que Dieu soit avec vous.

"Démocratie ou rébellion"

Traduction : JPB-CCIPPP avec l’aide de DL-UJFP


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3909 / 2463890