Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Message à la jeunesse palestinienne de la campagne Melh Al-Ard

vendredi 14 février 2014 par le Bureau national de l’UJFP

Vous êtes le sel de la terre.
Mais si le sel perd sa saveur avec quoi la lui rendra-t-on ?
Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, foulé aux pieds par les hommes.

Mathieu : 13:5

Du 31 janvier au 7 février dernier, plusieurs centaines de jeunes Palestiniens – hommes et femmes - ont annoncé le lancement de la campagne « Melh Al – Ard » (le Sel de la Terre), réoccupé pacifiquement le village de Ein- Hijleh situé dans la Vallée du Jourdain.

JPEG - 294.7 ko
Ein Hijleh : l’armée israélienne s’apprête à entrer dans le village / photo : Palestinian Popular Struggle Coordination committee]

Comme à l’accoutumée, les forces militaires d’occupation se sont comportées avec la violence et la brutalité qui font leur réputation : usage immodéré de matériel de répression, destructions multiples – y compris de canalisations d’eau - coups et blessures (32 personnes ont été transportées à l’hôpital de Jéricho), arrestations massives. Comme à l’accoutumée, ces mêmes forces militaires d’occupation ont décrété le village de Ein-Hijleh « zone militaire fermée ».

Rien de neuf dans le comportement de ces brutes habituées à bafouer impunément le droit humanitaire international, les normes régissant la protection des populations civiles vivant sous occupation.

Notre attention est toute entière tournée vers les jeunes de la campagne Melh Al-Ard, au message qu’ils nous adressent.

Que nous disent-ils ?

  • L’objectif de notre action est de refuser le statut quo politique, compte tenu en particulier des négociations stériles qui détruisent les droits de notre peuple à la libération et à la revendication de sa terre. Nous refusons le plan Kerry qui établirait un Etat palestinien défiguré et reconnaitrait l’entité israélienne en tant qu’Etat Juif.
  • Cette action fait partie d’une démarche ininterrompue contre le projet de l’occupation israélienne de s’emparer et d’annexer la Vallée du Jourdain. Cette démarche est un acte populaire contre l’oppression israélienne du peuple palestinien et la judaïsation continue de la terre.
  • A partir de notre soutien au mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions – BDS, nous demandons à nos amis et groupes internationaux de solidarité de prendre fait et cause pour les revendications du peuple palestinien et de boycotter toutes les entreprises israéliennes y compris les usines et entreprises israéliennes qui travaillent dans la Vallée du Jourdain et profitent des ressources naturelles palestiniennes.

Par exemple, nous demandons de boycotter Méhadrin, le principal exportateur israélien de fruits et légumes poussant dans la Vallée du Jourdain. Egalement Hadiklaim qui exporte des dates produites par les colons israéliens dans la Vallée du Jourdain.}

Comment ne pas nous reconnaître dans ces demandes légitimes que nous adresse la jeunesse palestinienne de la campagne Melh Al-Ard ?

Comment ne pas être solidaires de cette jeunesse généreuse qui nous permet de garder confiance en l’Humanité tous les jours bafouée et niée par l’Etat hébreu avec sa politique criminelle d’apartheid, d’occupation et de colonisation brutale ?

Nous adressons aux jeunes de la Campagne Melh Al-Ard notre salut fraternel et nous leurs disons, avec notre entière solidarité, notre engagement à intensifier notre action au sein de la campagne française BDS, à transmettre leur message à tous nos concitoyens.

Oui, vous êtes le Sel de la Terre !

Le BN de l’UJFP le 14 février 2014


Une vidéo de l’AIC : Ein Hijleh, un village qui signifie résistance


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 274 / 1934225