Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Intervention de Nadège Edwards (UJFP) au rassemblement de solidarité avec Christine Taubira

vendredi 22 novembre 2013 par Nadège Edwards

Le jeudi 14 novembre se tenait sur le Parvis des droits de l’homme de Bordeaux un rassemblement en solidarité avec Christiane Taubira, appelé par la Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs, association présidée par Karfa Diallo.
Nadège Edwards de l’UJFP-Aquitaine a pris la parole à cette occasion.

JPEG - 57.3 ko
photo © Mehdi Fedouach / AFP

Le racisme presque feutré qui parle d’inégalité des cultures a prospéré à l’ombre de l’idéologie néoconservatrice du choc des civilisations. Aujourd’hui le racisme de moins en moins latent du discours politique dominant a vu mûrir ses fruits pourris : c’est le retour du racisme pseudo-biologique porté par l’extrême-droite et, chose la plus grave en fait, rencontrant une large passivité sinon complaisance dans l’ensemble de la classe politique française.

Je voudrais profiter de cette déclaration pour dire qu’il ne faudrait pas que l’arbre des ignominieuses calomnies et injures dirigées contre la garde des Sceaux cache la forêt de la poursuite d’une politique impérialiste et néocolonialiste de notre pays, sans que le Ministère de la Justice y fasse parfois obstacle. Il ne s’agit pas de juger moralement les choix que fait C.Taubira ; dont on sait par ailleurs l’extrême courage dont elle a su faire preuve pour défendre le mariage pour toutes et tous. Mais malheureusement, nous ne pouvons pas ne pas voir que des arbitrages ont été rendus à l’Elysée et que C.Taubira les assume de fait directement en tant que Garde des Sceaux :
- le maintien de la circulaire Alliot Marie, criminalisant le mouvement BDS qui dénonce l’apartheid israélien
- le maintien en détention de Georges I. Abdallah, prisonnier politique depuis plus de 30 ans en france

De plus, elle ne s’est à aucun moment désolidarisée de la politique de rafle menée par Valls contre les Rroms.

La mentalité coloniale exacerbée que démontrent les attaques contre "la guenon" comme ils disent, est confortée par les discours de Hollande autour de la guerre du Mali. On ne sort pas de l’idée de peuples "dont la France a pris la charge" (préambule de la constitution de 1946), quand le programme du CNR s’engageait à une "extension des droits politiques, sociaux, économiques des populations indigènes et coloniales". Cette idéologie colonialiste est confortée encore aujourd’hui par le refus du droit de vote aux étrangers non communautaires.

Alors, oui à la participation aux dénonciations des insultes et injures dirigées contre C.Taubira par Minute et autres, mais en même temps nous ne pouvons pas oublier que des immigrés avec et sans-papier communautaires et extra-communautaires, les enfants de ces immigrés, des personnes des « minorités visibles » sont attaqués chaque jour par l’extrême-droite mais aussi par ce gouvernement, et que pour la plupart il n’y a pas de rassemblement.

Nadège Edwards


Pour en savoir plus, lire le compte rendu du rassemblement sur le site de la Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 167 / 2300761