Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Boycottons !

jeudi 26 septembre 2013 par Uri Misgav

Il serait préférable que la société israélienne ait elle-même la force de se libérer de l’occupation et de l’entreprise de colonisation post-sioniste, mais ce n’est pas arrivé. La seule question est de savoir comment s’assurer que cela se produise ?

PAJU/Haaretz

Les Israéliens comprennent seulement trois choses : la force, un ordre explicite et perdre de l’argent. Le décès de 3000 soldats à la guerre de Yom Kippour ont conduit à un accord de cessez le feu et à un traité de paix avec l’Egypte. Les directives explicites des grandes puissances ont mené au retrait israélien de la péninsule du Sinaï occupé suite à la campagne du Sinaï en 1956.

Lorsque l’administration de George Bush Sr. a menacé de révoquer les garanties de prêts à Israël à l’encontre de l’intégration de la grande vague d’immigrants qui allaient y venir dans les années 90, même Yitzhak Shamir a dû reconnaître le peuple palestinien et participer à la Conférence de paix de Madrid en 1991 laquelle a jeté les bases des accords d’Oslo.

Par conséquent, il est clair pour toute personne intelligente que la folie de l’occupation et des colonies pourrait finir demain si les Américains le décidaient. Mais les administrations américaines, qui sont redevables aux donateurs juifs et qui sont prises en otage par le complexe militaro-industriel américain, sont paralysées par le lobby israélien de leur Congrès. Soit qu’ils veulent mais ne peuvent pas, soit qu’ils ne veulent pas suffisamment.

Par conséquent, nous, tout comme eux, nous devons nous en remettre à l’Union européenne (UE). Celle-ci a l’intention de sanctionner sans distinction tout produit israélien provenant des territoires au-delà de la Ligne verte. Dans les faits, sur le terrain, une partie importante des collaborations et des accords entre Israël et les pays européens sont déjà ainsi construits. Ce qui est révolutionnaire ici réside en fait au niveau déclaratif. A partir de maintenant, le libellé des accords qu’Israël voudra signer avec l’UE et ses membres comprennent la reconnaissance officielle par Israël que les colonies ne font pas partie de l’État d’Israël et qu’elles sont situées en territoires occupés par l’armée.

Une question se pose alors. Supposons que les Européens sont vraiment des hypocrites antisémites et que vous êtes l’incarnation de l’humanité. Qu’allez-vous faire maintenant ? Allez-vous déclarer la guerre à l’Union européenne ? Quand le jour viendra, allez- vous déclarer la guerre aux États-Unis ?

Nous avons essayé de bien faire les choses. Nous vous avons expliqué encore et encore que ça n’allait pas bien, que l’écrasante majorité du peuple israélien, tout comme le reste du monde, ne sont pas intéressés à poursuivre l’occupation et la colonisation . Vous vous êtes moqués de nous et à juste titre. Nous le méritions. Nous étions trop faibles. Mais vous avez également tourné en dérision le monde entier et maintenant le monde commence à vous mépriser. Le Jugement Dernier est arrivé.

Adapté de « Bring on the Boycott » par Uri Misgav, publié en ligne à : http://www.haaretz.com/blogs/eyes-w...

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs Unis) - « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 658, 20 septembre 2013 - WWW.PAJUMONTREAL.ORG


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 173 / 1935301