Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


La campagne BDS n’a jamais menacé personne et ne le fera jamais

dimanche 25 août 2013 par Campagne BDS France

Samedi, 24 Août 2013

La campagne internationale BDS, campagne citoyenne et non violente qui vise à mettre fin à l’impunité d’Israël, se réjouit du nombre de plus en plus important d’artistes de renommée internationale qui refusent de se produire en Israël.

Avec ces succès, apparaissent des allégations selon lesquelles certains artistes auraient reçu des menaces, ce qui les aurait conduits à annuler leurs représentations. Ceci a été le cas avec l’annulation par Eric Burdon et très récemment avec l’annulation par Salif Keita (immense artiste malien) de son concert qui devait avoir lieu le vendredi 23 août, à Jérusalem-Est (Territoires palestiniens occupés), dans le cadre d’un festival officiel israélien visant à redorer l’image internationale de l’Etat d’Israël.

Nous sommes d’ailleurs étonnés que Le Figaro [*] reprenne la formule du Festival « lieu magique de la ville », sans y adjoindre l’adjectif « occupée » puisque La tour de David comme les grottes de Zedekhya sont des sites de la vieille ville occupée .De même l’article reprend le nom de l’organisateur du Festival Gil Ron Shama sans donner l’information nécessaire au lecteur : Gil Ron Shama est en effet "ambassadeur de la paix" pour le Ministère des affaires etrangères israélien, c’est à dire qu’il est l’un des rouages de la Hasbara : le service de propagande israélien qui réunit plusieurs ministères dont celui du tourisme. Voir cet organigramme publié sur le site israélien molad.

"La manifestation était financée par une fondation américaine, la Shusterman Foundation, qui s’est donnée pour but de promouvoir une autre image de Jérusalem "

Autre image ou fausse image ? L’événement fait apparaître une Jérusalem unifiée et capitale d’Israël. Alors que chacun sait qu’en ce moment même la ville occupée est soumise aux destructions de quartiers entiers réappropriés par des colons. Il aurait été utile et nécessaire de rappeler qu’à ce jour pas un Etat dans le monde ne reconnaît et n’accepte l’occupation-annexion de Jérusalem .Toutes les ambassades représentées en israël ont pour cette raison leur siège à Tel aviv .

La campagne BDS France, comme les autres campagnes BDS nationales, agit toujours de la même manière, dans le cadre de l’appel Palestinien au boycott culturel. Nous lançons un appel à ces artistes et les informons sur l’appel palestinien au boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël. Nous voulons être sûrs que ces artistes savent que les initiatives de boycott sont bien des stratégies non violentes de la solidarité internationale, et que le mouvement BDS continuera jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international et mette fin à son occupation illégale ; jusqu’à ce qu’il démantèle le Mur ; reconnaisse les droits fondamentaux des citoyens palestiniens d’Israël à une pleine égalité et respecte le droit au retour des Palestiniens.

Parmi les nombreux artistes qui ont répondu à l’appel palestinien au boycott culturel d’Israël : Elvis Costello, Roger Waters, Alice Walker, Mira Nair, Cassandra Wilson, Natacha Atlas, Cat Power, Jello Biafra, Lhasa, Gilles Vigneault, Carlos Santana, Annie Lennox, Les Pixies ou Massive Attack, et de nombreux acteurs et comédiens du monde entier.

La plupart ont fait des déclarations expliquant leur décision comme un acte de solidarité avec le peuple palestinien opprimé.

Nous contactons donc ces artistes dans le but de les convaincre, et de gagner à la fois leur esprit et leur cœur. Il serait donc d’une part complètement contre nos principes de les menacer d’une quelconque manière et d’autre part cela serait complètement contre-productif pour nous. Nous invitons d’ailleurs les artistes qui auraient reçus des « menaces » à porter plainte, mais jusqu’à présent nous n’avons jamais reçu de preuves de telles menaces.

Même si nous avons conscience des pressions extrêmement fortes que subissent ces artistes de la part de l’Etat d’Israël et de ses alliés dans le monde, ce pour quoi nous leur sommes d’autant plus reconnaissants de leur décision d’annuler leur visite en Israël, nous sommes très attristés que sous l’influence d’autres personnes et sans doute également pour des raisons financières, des artistes qui annulent leur visite en Israël en signe de solidarité avec le peuple palestinien fassent des déclarations mensongères et qui sont contraires au positionnement courageux qu’ils avaient pris en boycottant Israël.

Les artistes sensibles à notre argumentaire et qui souhaitent boycotter Israël peuvent le faire soit en annulant leur visite et en explicitant clairement leur démarche, soit en annulant simplement leur visite sans donner de détails sur leurs motifs s’ils ne le souhaitent pas, mais ne devraient pas entacher leur acte citoyen et courageux de solidarité de propos violents et mensongers concernant notre philosophie, notre but et nos méthodes. La campagne BDS n’a jamais menacé personne et ne le fera jamais.

C’est une campagne citoyenne pacifique qui œuvre pour le respect du droit international et des droits humains.

La Campagne BDS France

www.bdsfrance.org

campagnebdsfrance@yahoo


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 647 / 2354774