Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Réponse au communiqué de la Fondation Salif Keita

dimanche 25 août 2013 par Michèle Sibony

Par Michèle Sibony

22 août 2013

Le communiqué ci-dessous adressé par la fondation Salif Keita au festival des musiques sacrées de Jérusalem à l’hôpital Hadassah (Jérusalem) et aux fans de Salif Keita appelle quelques mises au point.

Il est tout à fait vrai que des milliers de personnes, très souvent des fans de Salif Keita justement, qui se reconnaissent dans la campagne BDS ont interpellé Salif Keita (et non ses agents) par courriers adressés via ses agents à lui même et par le biais des réseaux sociaux, afin qu’il ne se produise pas dans Jérusalem occupée.

C’est un mensonge éhonté d’affirmer que ces courriers ont été menaçants , ou de parler de chantage et d’intimidation (on voit mal lesquels , on voit mal comment).

Il est aussi vrai que toutes les personnes et tous les groupes qui l’ont interpellé voyaient dans sa présence à Jérusalem dans la vieille ville occupée, dont la population est quotidiennement harcelée par les colons la police et l’armée, et dont des quartiers entiers sont vidés de leurs habitants palestiniens au profit de l’installation de colons pour une judaïsation de la « capitale indivisible et éternelle d’Israël », une participation à l’Apartheid et non à un festival « unificateur » et pour la paix.

Est ce que le fait de rappeler ces faits au défenseur des droits humains qu’est Salif Keita constitue à leurs yeux un mensonge ou une pression menaçante ?

C’est précisément parce que Salif Keita est un artiste engagé pour les droits humains et la défense de l’albinisme qu’il nous a paru important de lui demander de mettre ses actes en conformité avec ses idées, de lui montrer ce que le régime israélien cherche à cacher dans de telles opérations internationales et culturelles, toutes au service de la paix selon la formule consacrée de la Hasbara (qui signifie explication en hébreu : nom donné aux gigantesques services de la propagande israélienne [*]. De grandes fêtes collectives pour la paix cautionnées par une présence d’artistes internationaux pour blanchir aux yeux du monde et des media internationaux une réalité de terrain toute autre : faite de discriminations, d’appropriations, d’expulsions, de démolitions de maisons, d’assassinats, de blocus et de bombardements, d’emprisonnements illégaux... Tout cela les rédacteurs de ce communiqué veulent l’ignorer pour que la fête continue dans le silence. Les rédacteurs de ce communiqué mentent eux par omission en faisant semblant d’ignorer le simple fait (encore un) que Gil Ron Chana organisateur du festival a aussi été nommé « Ambassadeur pour la paix... du ministère des affaires étrangères israélien ». C’est à dire qu’il est employé au service de la Hasbara ! Un simple détail !

Ils doivent savoir aujourd’hui que nous sommes des millions de citoyens dans le monde à ne pas vouloir nous taire, et nous continuerons à dire à expliquer avec la seule force de notre foi en la justice et celle des faits que nous leur soumettons, à tous les artistes invités en Israël, notamment à ceux qui se disent engagés, que leur présence servira à maintenir le silence sur l’Apartheid et ses crimes. Qu’ils sont instrumentalisés dans une opération politique d’envergure cruciale pour la survie de ce régime dont nous voulons voir la fin. La fin de la colonisation , la fin de l’occupation, la destruction du mur de l’apartheid, le droit au retour de millions de réfugiés, c’est ce que demande la société civile dans son appel du BDS. Et nous, c’est cet appel que nous entendons et auquel nous répondons. La propagande et l’instrumentalisation politique de la culture sont le fait du régime israélien, nous citoyens du monde, nous exprimons librement et pacifiquement contre cette propagande et cette instrumentalisation en rétablissant les faits : la tour de David où devait se produire Salif Keita est dans la vieille ville de Jérusalem tout comme le second lieu principal du festival : les Grottes de Zedekhya.

Salif Keita ne joue pas pour des gouvernements dit le communiqué ? Faux ! il aurait joué pour dorer l’image de ce gouvernement, et blanchir sa politique criminelle aux yeux du monde. Lui qui se produisait la veille de ce concert en Afrique du Sud pour honorer le combat contre l’Apartheid de Nelson Mandela, il aurait joué à Jérusalem pour justifier les crimes de guerre ? De nombreux citoyens sud africains n’ont pas accepté cela et le lui ont fait savoir, sans menaces ni chantage ni intimidation, avec des lettres polies et précises dans les faits énoncés.

Le communiqué formule encore une contre vérité outrageante en indiquant que Keita aurait joué pour « ses fans de toute croyance et origines à Jérusalem ». C’est bien mal connaître Jérusalem, Israël et les Territoires palestiniens occupés ! Les Palestiniens des territoires occupés sont interdits d’entrer dans Jérusalem, peut-être que les rédacteurs n’ont jamais entendu parler de check-points ? Ou du Mur qui sépare les habitations des champs, oblige les habitants à des kilomètres de détour pour accéder à leur école, leur travail, leur hôpital ? Ou bien comme la Hasbara ils préfèrent cacher la vérité avec des paroles aussi lénifiantes que fausses. Et croient-ils que les Palestiniens qui pouvaient y aller le souhaitaient ? Qu’ils sont dupes de cette opération qui participe de l’invisibilité de leur lutte pour leurs droits ? Pensent-ils une seconde qu’ils se reconnaissent dans un tel événement organisé dans un tel endroit ? Les Palestiniens, dans leur majorité, boycottent ce type d’événement depuis longtemps car ils refusent la normalisation avec leurs oppresseurs chaque fois qu’ils le peuvent.

Salif Keita s’il compte un jour se rendre à l’hôpital- Hadassah Jérusalem devrait aussi s’intéresser aux hôpitaux palestiniens de Jérusalem des territoires occupés et de Gaza, à leur état, à leur accessibilité, consulter les chiffres sur les malades empêchés de circuler par l’armée et morts sur des check points, sur les femmes qui ont dû accoucher dans des ambulances de fortune par impossibilité d’accéder aux soins. Le droit à la santé, le droit à la circulation sont des droits humains universels, le droit des peuples à disposer d’eux même est un droit inaliénable. Le défenseur des droits humains Salif Keita ne peut l’ignorer.


Salif Keita forced to cancel Jerusalem Festival due to dangerous threats by BDS

22 août 2013, 17:40

August 22, 2013

Dear Sacred Music Festival, Hadassah Hospital, Salif Keita fans,

On behalf of Salif Keita and the Salif Keita Global Foundation, we would like to thank you for organizing a magnificent unifying music festival, and a visit of the albinism treatment center in Jerusalem. Unfortunately, Mr. Keita will not be able to attend either events because of the cancellation of his show at the Sacred Music Festival.

Although, the show was cancelled, Mr. Keita (and his foundation for albinism) would like to convey his most sincere apologies to all concerned, such as the concert organizers, the Albinism Treatment Center and especially all his wonderful and diverse fans in Israel. The reason for the cancellation is not one which was made by Mr. Keita, but by his agents who were bombarded with hundreds of threats, blackmail attempts, intimidation, social media harrassment and slander stating that Mr Keita was to perform in Israel, “not for peace, but for apartheid.”

These threats were made by a group named BDS, who also threatened to keep increasing an anti-Salif Keita campaign, which they had already started on social media, and to work diligently at ruining the reputation and career that Mr. Keita has worked 40 years to achieve not only professionally, but for human rights and albinism.

Of course, we do not agree with any of these tactics or false propaganda, but management’s concern is to protect the artist from being harmed personnally and professionally. Although, we love Israel and all his fans here, and the fantastic spirit of unity of the Sacred Music Festival, as well as the important work your hospital is doing for albinism, we did not agree with the scare tactics and bullying used by BDS ; therefore management decided to act cautiously when faced with an extremist group, as we believe BDS to be.

In addition, Mr. Keita is not a politician who plays for governments, but a musician who performs for his fans who are of all faiths and origins in Jerusalem. It is unfortunate that artists like him are threatened by this group who falsely claim to defend human rights, when they should take their concerns to governments or ask for support of their cause in a lawful way, and not by endangering the freedom of expression of artists, or using harrassment and intimidation of artists who play for peace and for all people, in order to bring some kind of justice to the Palestinians they claim to represent.

Since Mr. Keita, during his stay and performance in Jerusalem, had planned to visit the Hadassah Hospital and albinism center, he had also planned to make a donation of certain goods to the hospital which he would still like to offer. The boxes are already in Jerusalem and were shipped for his planned visit to the hospital. The modest donation consists of about a couple of hundred new UV protected sunglasses, as well as UV protected clothing, swimgear and hats for patients with albinism.

Again, we thank you for your invitation to Jerusalem, and are deeply saddened and disappointed by the outcome of this planned performance and visit. We hope that you will receive this donation with the love it was intended to bring to the patients, as we determine a future time to be able to perform in Israel, and visit your important center for albinism and skin cancer treatment.

Sincerely,

Salif Keita and Coumba Makalou

The Salif Keita Global Foundation INC

Washington, DC

Email : skgf@salifkeita.us


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 711 / 1913910