Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Des militantes israéliennes remplacent les affiches militaires menaçantes par des messages de paix et de résistance

mardi 13 août 2013 par Haggai Matar

Utilisant des outils colorés et créatifs et soutenues par des Palestiniens de plusieurs villages, un groupe de femmes israéliennes essaie de briser la campagne de peur et ségrégation de l’armée.

JPEG - 40.9 ko
Otez le vieux et introduisez le nouveau. Affiches sur les routes de Cisjordanie
(Image : Crack in the Wall, Facebook)

TEXTE DU PANNEAU DE L’ARMEE

Cette route conduit à la Zone « A »
Sous l’Autorité palestinienne
L’entrée est interdite pour les
Citoyens israéliens,
Dangereuse pour votre vie
Et c’est contre la loi israélienne.

TEXTE DES MILITANTES ISRAELIENNES

Les femmes disent non aux règles de l’occupation
Zone civile : pas d’entrée à l’armée !
Cette route conduit aux
villages palestiniens
Civils israéliens n’ayez pas peur !
Venez et visitez les villages palestiniens
Refusez d’être ennemis !

Depuis plusieurs années maintenant, toutes les routes partant des autoroutes principales de Cisjordanie, contrôlées par les Israéliens et conduisant les conducteurs vers des villages et des villes palestiniennes ont été dominées par la présence de panneaux rouges d’avertissement en trois langues. Les affiches mettent en garde les Israéliens que les routes conduisent à des régions contrôlées par l’Autorité palestinienne. Rouler dessus devrait donc être considéré à la fois comme une violation de la loi qui interdit officiellement aux Israéliens d’entrer dans la « Zone A » (bien que cette loi ne soit presque jamais appliquée), et les panneaux avertissent qu’il y a un risque pour la vie.

Le samedi, 13 juillet, un groupe de femmes israéliennes est parti en tournée des routes pour remplacer ces panneaux menaçants par des textes plus engageants. Elles ont voyagé entre plusieurs villes palestiniennes et avec l’aide d’habitants locaux, elles ont couvert les affiches rouges militaires d’affiches plus colorées. Les messages sur les nouvelles affiches sont : « Zone civile : pas d’entrée à l’armée ! Cette route conduit aux Villages palestiniens Civils israéliens n’ayez pas peur ! Venez et visitez les villages palestiniens Refusez d’être ennemis ! » (…)

Le groupe qui s’appelle « Nous n’obéissons pas » a déjà attiré une attention considérable précédemment en déclarant publiquement qu’elles violent la loi et entrent illégalement dans des villages palestiniens pour faire entrer clandestinement en Israël des femmes palestiniennes par les checkpoints israéliens.

« Nous avons vraiment eu de bonnes réactions des Palestiniens, partout où nous avons été et des gens nous ont dit qu’ils ressentaient comme si les affiches originales les décrivaient comme des meurtriers en puissance dont il faut se méfier, » a raconté à +972 Rivka Sum, une des militantes du groupe. « Une personne a dit que chaque jour où elle revenait à la maison de son travail et passait en roulant devant ce signe, se sentait immédiatement déprimé à la pensée que des Israéliens lisant cette affiche, pouvaient voir en lui un cannibale avide de sang ou quelque chose de pareil. »

Dans une colonne dans Haaretz (en hébreu), l’auteure, traductrice et une des fondatrices du groupe, Ilana Hammerman, a déclaré que placer ces affiches était aussi au bénéfice des conducteurs israéliens. « Il y a de moins en moins de ces Israéliens aujourd’hui qui osent être au courant eux-mêmes de cette réalité, à laquelle est mêlée le sort de leur état, écrit-elle. Nous voulons que les gens sachent que ces routes mènent à des résidences d’êtres humains…qu’ils sachent que la réalité est que ce sont les routes de ségrégation renforcée de l’armée qui mènent à un destin tragique. » Dans leur déclaration officielle le groupe a ajouté : « C’est notre moyen d’exprimer notre protestation contre cette méthode de menaces et d’intimidations. Les affiches qui sont censées pour notre « sécurité » violent l’environnement alentour et leur seul but est de faire peur et de provoquer un conflit entre Juifs et Arabes. »
Bien que la plupart des affiches alternatives du groupe aient été retirées en quelques jours, celle à l’extérieur de Beit Jalla serait encore en place au moment de cet article, et les militantes ont l’intention de retourner et de mettre davantage de ces affiches dans toute la Cisjordanie dans un futur proche.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1460 / 1977202