Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Al Arakib – à l’appel des femmes

jeudi 6 juin 2013 par Michèle Sibony

Compte-rendu 2 - Michèle Sibony

Ce dimanche 1er juin nous étions en petite manifestation près d’Al Arakib à l’appel des femmes bédouines de ce village « non reconnu », pour s’opposer au Plan Prawer . Ce plan voté en septembre 2011 est en cours de réalisation, il prévoit l’expropriation de près de 70 000 Bédouins chassés de leurs terres ancestrales, la destruction de 35 de leurs villages dits « non reconnus » , et leur regroupement dans des sortes de villes- réserves, à l’image de celles qui existent déjà comme Rahat, fruit des expulsions précédentes. Cela afin de récupérer la terre pour le KKL et la judaïsation du Néguev. Elles manifestent aussi contre la destruction du village d’Al Arakib pour la cinquante et unième fois.

40 degrés, sur le carrefour de Lehavim, Elles sont là avec aussi des hommes et des enfants, elles ont des tambours et un haut parleur et elles crient en arabe et en hébreu. Des militants juifs israéliens sont venus les soutenir.
Pour elles il n’y a pas de villages non reconnus, ni hier ni aujourd’hui, il y a leurs villages depuis des siècles et jusqu’à aujourd’hui.
Perchées sur une hauteur poussiéreuse, elles crient en arabe puis en hébreu leurs slogans vers la route n°40, au delà de laquelle tous les villages dits « non reconnus » au nombre de 35 devront être détruits, et les terres évacuées par leurs habitants. Sur la route les voitures passent indifférentes, de temps à autre un camion klaxonne et manifeste le soutien de son conducteur palestinien. Les bouteilles d’eau se vident , il fait une chaleur d’enfer.

Leurs slogans :
Les femmes ne laisseront pas détruire les maisons
On ne bougera pas on ne laissera pas détruire le village
Chaque shekel au KKL c’est un shekel à l’expropriation
Les arbres du KKL sont les soldats du régime
Il n’y a pas de villages non reconnus ni aujourd’hui ni hier
Il n’y a pas de villages non reconnus : ce sont les mensonges du régime
Oui à la reconnaissance, non à l’expulsion
Oui à l’égalité, non à la discrimination.
Juifs et arabes contre les destructions de maison

J’ai écouté et enregistré un interview réalisé par un militant israélien de Ohsen El Obra secrétaire du PC de Rahat ( fondée en 1972, une des 7 villes du Néguev où ont été regroupés tous les Bédouins du Neguev chassés de leurs terres.) dont voici la traduction.

A notre grand regret, depuis la fondation de l’État, l’État d’Israël, encore une fois qui fait les lois ? Le Parlement, c’est à dire des gens qui veulent détruire les populations arabes, que ce soit dans le Neguev, la Galilée ou le Triangle. Nous, nous sommes une composante indissociable de la population arabe palestinienne . Nous resterons, nous ne partirons pas, nous voulons une vie commune avec les juifs. Nous voulons un État de tous ses citoyens, et l’égalité entre tous. Et s’ils veulent détruire, qu’ils détruisent ! S’ils détruisent nous reconstruirons, s’ils volent la terre, s’ils nous expulsent nous reviendrons, nous reprendrons la terre, s’ils tuent un enfant nous en ferons dix autres, jusqu’à ce que cet État, je veux dire le gouvernement de cet Etat réfléchisse bien à ce qu’il fait. Qu’il réalise que la lutte du peuple sud africain a vaincu l’Apartheid, que le peuple vietnamien a vaincu les Etats Unis, la première puissance mondiale, que le peuple algérien a vaincu les français. Eh bien le peuple palestinien réussira à vaincre l’occupation. nous vaincrons, si pas aujourd’hui demain, si pas demain après demain, nous vaincrons l’occupation. Et les citoyens palestiniens de cet État ici vaincront aussi toutes les discriminations et réussiront à établir l’égalité. Il y aura dans cet État l’Égalité avec l’aide de Dieu. Les expulsions ne leur serviront à rien, ils ne pourront rien y faire, nous ne partirons pas nous resterons ici.

Selon le plan Prawer, il est interdit d’avoir des terres bédouines à l’ouest de la route 40 devant laquelle nous nous tenons ?

La plupart des terres arabes que nous possédons sont au delà de la route 40. Ils disent qu’il nous est interdit d’avoir des terres au delà de la route 40 ! En 48 ils ont pris les terres et ils nous ont interdit d’y entrer. Et nous étions sous gouvernorat militaire. Maintenant ils continuent et sortent une loi qui dit que sur les terres au delà de la route 40 ils refusent tout droit de propriété, ne proposent aucune réparation, aucun accord... ce n’est pas grave, tu sais . Depuis 48 on n’a pas le droit d’aller sur ces terres, on vivra encore 65 ans 100 ans comme çà sous ces interdits, mais à la fin on obtiendra ce qui nous revient.

Mais on dit que la loi prévoit des sanctions très lourdes si cet interdit est violé.

Mais qui fait ces lois ? qui est le juge ? qui est le policier ??

Le dominant

C’est lui qui décide de tout. Qui fait la loi ? qui juge ? qui exécute ? Il est tout , Je ne suis rien, rien que la force de ma souffrance, et la force de mon endurance, c’est tout ce que j’ai, alors nous attendrons et nous souffrirons, nos pères et les pères de nos pères ont vécu cela eux aussi, et le Bédouin est quelqu’un de patient. Autrefois il y avait un homme un Bédouin qui voulait se venger, c’était ce ce que l’on appelait la vengeance du sang, et il a attendu 40 ans et celui qu’il a frappé, lui a dit : « Père, tu as fait vite ! » Alors pas de problème on a la patience, qu’ils fassent les lois, qu’ils fassent ce qu’ils veulent.
Mais s’ils veulent faire une loi qu’ils viennent avec moi devant la loi internationale, pour que j’ai avec qui parler.. je ne suis pas prêt à aller ici au tribunal. Sur les questions de terres, je ne suis pas pour que les arabes aillent au tribunal ici. Qui est le juge ? Il est l’oppresseur, qui est le flic, il est l’oppresseur, celui qui fait la loi aussi, il est le fort. Qu’est ce que j’ai à faire là bas ? C’est clair qu’ils jugeront en faveur du plus fort. C’est pourquoi je suis prêt à aller devant un tribunal international et si un tel tribunal décidait que je n’ai pas de droit sur cette terre et qu’elle ne m’appartient pas, je serais prêt à laisser tomber et à m’en aller.

Discours du Cheikh Sayyah de Al Arakib :
adressé en hébreu aux militants juifs venus soutenir la lutte de Al Arakib

Bonjour à tous les amis juifs qui sont venus, et à tous ceux qui ont la volonté de vivre ensemble dans ce pays. Bien qu’ils soient là et que d’autres n’y soient pas . Je veux vous dire, que toutes ces lois que l’on fabrique toutes les semaines ou tous les mois et tous les ans, ce sont des lois qui renforcent notre conviction que nous sommes les propriétaires de ces terres. Et s’ils pensent qu’on va se laisser convaincre par leurs opérations ils se trompent lourdement. Je dis au juif qui va se battre contre ces lois racistes, c’est lui le juif , c’est lui le juif , et les autres ceux qui fabriquent ces lois ce ne sont pas des juifs propres, ce sont des juifs racistes, je le leur dis ! Qu’ils soient des parlementaires, des juristes, ou même des gens de la rue.

Nous, nous voulons vivre ici juifs et arabes ensemble, ces terres là nous ne les prendrons pas à Gaza ou à Hébron, nous resterons avec nos terres, afin de vivre ensemble arabes et juifs. Ici je veux dire au peuple juif, élevons nos enfants non dans le racisme, non dans l’expropriation des terres, et non dans le déni des droits des arabes et des bédouins ! Élevons nos enfants dans l’amour dans l’amitié dans un bon et beau voisinage.

Je veux vous dire, nos grands pères et nos pères disaient : Oubliez 48 c’est passé, c’est fini, oubliez la catastrophe de 48 . Mais Netanyahu et Liberman et tous ces racistes, ils rouvrent la plaie. Au lieu de la panser ils versent du sel dessus ! Du sel pour que ne guérisse pas la blessure des arabes. D’un autre côté ils disent : les Bédouins n’ont pas de terres ici, les bédouins se sont emparés des terres de l’Etat. Examinons de jour comme de nuit qui ment ici. Nous avons volé des terres de l’Etat ? Ou bien l’Etat s’est emparé de nous et de nos terres ? Nos pères et nos grands pères étaient sur cette terre avant Abraham (Ibrahim) le Hébronite . Car enfin Abraham (Ibrahim) le Hébronite avec qui s’est-il marié ? Avec une Bédouine ! Les Bédouins étaient là avant le Mandat Britannique, avant l’Empire Ottoman, avant les Juifs, nous étions là et nous resterons là. Il est incroyable que cet État répète tous les jours qu’il est un État d’égalité, d’égalité, d’égalité... Vérifions quelle est la vérité : où est l’égalité ? Il y a des mensonges tous les jours . J’appelle le peuple juif : venez luttons ensemble comme un seul homme contre ces lois . Élevons nos enfants ensemble sur cette terre qu’ils vivent comme dans tout État démocratique ailleurs dans le monde.

Nous vivons aujourd’hui de rien, de quoi que ce soit qui vienne de l’Etat sur nos terres, nous n’avons même pas l’eau . Et l’on interdit à nos voisins de nous donner de l’eau on les menace de leur couper l’eau s’ils donnent de l’eau au village d’Al Arakib. Pour les arbres il y a de l’eau et une possibilité d’égalité, mais pas pour nous, pas d’eau. On donne de l’eau quotidiennement à tous les arbres du KKL. Regardez les camions qui viennent tous les jours donner de l’eau aux arbres et pas d’eau pour Al Arakib. Appelons le peuple juif où est-il ? où sont les juifs ? Eux qui ont beaucoup souffert du racisme dans le monde, par le passé, puis il y a eu un Etat ici et ils doivent protéger leur Etat, mais si cette situation continue, je le dis sans honte et sans peur, ça ne va pas aller. Ce gouvernement détruira le peuple juif. Le peuple juif commence et va commencer à souffrir maintenant dans le monde entier. Des gens du monde entier arrivent ici au village d’ Al Arakib et me racontent qu’ils souffrent des actes des juifs dans ce pays dans le gouvernement de Netanyahou.

Assez de racisme ! Assez de destructions de maisons dans le Neguev ! C’est impossible ! le village d’Al Arakib a été détruit 2 fois en un mois. Je le dis sans honte au peuple juif : venez détruire tous les jours, je ne me rendrai pas à une telle chose, non je ne me rendrai pas ! Ils ont détruit 51 fois le village, et dès 2010 j’ai dit à la centième fois j’envisagerai comment continuer le combat pour les terres de Al Arakib. Nous n’abandonnerons pas notre cimetière, ni nos terres, ici sont enterrés nos pères et nos grands pères, bien avant l’existence du gouvernement Netanyahou, bien avant l’arrivée de Russie de Liberman, Nous sommes d’ici et nous resterons ici. Merci à vous J’ai été très heureux de vous voir ici aujourd’hui, et j’espère que tous les dimanches nous verrons arriver de nombreux juifs qui s’identifient avec nous dans la lutte pour le Neguev et pour Al Arakib . Merci beaucoup et à la semaine prochaine.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 264 / 1934396