Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Union Nationale des Sans Papiers – Campagne « Stop au racket »

dimanche 2 juin 2013

Ce jeudi 30 mai 2013, les sans papiers des CSP 17 et 95, de la coordination 75, de
Droits devant !!, de l’ATMF et plusieurs organisations soutenant la lutte des sans
papiers pour la régularisation (Solidaires Finances Publiques, SUD Travail, Solidaires
SUD Emploi, Front de Gauche…) ont marché sur Matignon, à l’appel de l’Union
Nationale des Sans Papiers et de la campagne « Stop au racket ».

Un « chargé de mission » du Premier Ministre est venu à notre rencontre à
l’issue de la manifestation.

Nous lui avons remis une copie du courrier envoyé par les organisations de la
campagne « Stop au racket » au Ministre Moscovici (demeuré sans réponse depuis
juillet 2012) et la liste des revendications de l’UNSP.

Nous avons également exigé d’être reçus en délégation par le Premier Ministre
courant juin. Si Matignon ne répond pas rapidement, nous reviendrons !

— Après la manifestation du 1er mai,
l’UNSP a réussi sa 2ème manifestation
depuis sa création,

— Grâce à cette manifestation, les
revendications de tous les sans
papiers sont sur le bureau du Premier
Ministre J-M Ayrault,

— L’unité dans l’action des sans papiers
et de leurs soutiens est essentielle
pour construire le rapport de forces
qui permettra la régularisation de tous.

Cette manifestation faisait suite aux permanences fiscales militantes qui ont permis
d’aider plusieurs centaines de sans papiers à remplir leur déclaration de revenus :
- Cela prouve que les sans papiers sont honnêtes et qu’ils veulent vivre dans la
légalité, comme des citoyens.
- C’est une action politique importante pour obtenir une loi de régularisation
globale qui seule peut stopper les injustices et les souffrances.

Car si le ministère des Finances reconnaît l’existence des sans papiers en
encaissant leurs impôts et leur TVA, en leur envoyant des déclarations à leurs
noms et adresses, en nous recevant 6 fois en réunion depuis 3 ans, pourquoi
l’Etat ne les régularise pas ?

Lorsque nous serons reçus à Matignon, nous exigerons :
— La régularisation globale des sans papiers, avec ou sans fiche de paie,
par une carte de 10 ans,
— Le droit de vote pour les étrangers,
— L’abrogation de la loi xénophobe et raciste CESEDA - l’abrogation de la
circulaire Valls.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 224 / 2036922