Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Espoir de Paix en Israël-Palestine ??

samedi 14 novembre 2009

Est-ce là une manière de forcer le destin ? Sans doute, il faut y croire pour ne pas baisser les bras et laisser le peuple palestinien dans la misère et le dénuement. Un peuple sans vie est un peuple condamné à disparaître. Mais voilà, après plus de soixante ans les Palestiniens sont toujours debout, même si leur territoire a été réduit en un archipel d’îles, coupées par d’innombrables check points, au fil des différentes réunions de négociations menées sous l’égide des États-Unis.

Les Palestiniens sont toujours debout malgré la violation permanente des résolutions de l’ONU dont la résolution 242 adoptée le 22 novembre 1967 qui depuis quarante ans reconnaît deux états libres et souverains et attribue aux palestiniens et aux israéliens des frontières délimitées et Jérusalem comme capitale.

Les Palestiniens sont toujours debout malgré les innombrables rétorsions dont ils sont les victimes. Le plus bel exemple est donné par le blocus de la Bande de Gaza, suivi de la guerre qui se poursuit aujourd’hui encore par un étroit contrôle du passage de l’aide internationale alimentaire, médicale ainsi que l’acheminement des matériaux pour la reconstruction de la région.

Les Palestiniens sont toujours debout malgré le rejet catégorique du rapport Goldstone, (pourtant adopté par le conseil des droits de l’homme de l’ONU) qui dénonce les crimes de guerre commis à Gaza et réclame une enquête indépendante sur les faits et les responsabilités politiques et militaires de chacune des parties.

Nous sommes certainement loin d’une paix juste et durable fondée sur le respect du droit international et pourtant il existe quelques signes encourageants. Le tout premier se nomme Barack Obama, il n’a visiblement pas les coudées franches, avec une communauté juive américaine qui compte environ 5,3 millions de personnes, elle constitue un puissant lobby pro-israélien et pèse d’un poids électoral non négligeable pour le parti démocrate. Cependant comme nous l’apprend le Monde du 30 octobre, un groupe « pro-israélien, pro-paix » le J street, né il y a tout juste 18 mois, trouble cette communauté juive. Le second est l’implication financière de l’Europe auprès du gouvernement Palestinien pour assurer les salaires des fonctionnaires, mettre en place une administration, ainsi que la construction ou reconstruction d’écoles aussi bien en Cisjordanie qu’à Gaza. L’utilisation de ces aides est contrôlée par de fréquents audits. Le troisième est représenté par tous les mouvements israéliens en faveur de la paix qui trouvent des échos favorables parmi les intellectuels israéliens, pour preuve le refus d’une centaine d’entre eux de célébrer les anniversaires de la création de l’État d’Israël avec cette déclaration : « Nous ferons la fête quand les Arabes et les juifs vivront, en tant qu’égaux, dans un Moyen-Orient en paix. ». Il est à remarquer que la paix a été rendue possible en Irlande par la volonté des belligérants qui sont parvenus à l’idée que les concessions mutuelles étaient préférables à la guerre. Certains Israéliens et Palestiniens l’ont déjà compris. Enfin le quatrième signe nous vient des palestiniens eux-mêmes qui ont lancé une campagne dite « Boycott, Désinvestissement, Sanction », relayée en France par nombre d’associations (AFPS, UJFP, CCIPPP …), à l’image de celle menée contre l’apartheid en Afrique du Sud. C’est l’impunité d’Israël qui permet la continuation d’une politique de destruction de la Palestine. Devant l’inaction des États, ce sont les sociétés civiles qui peuvent changer le cours des choses. BDS a été signé aussi par MRAP, LDH, PC, Verts, NPA, FSU, Solidaires … et a remporté d’importants succès à l’étranger (retrait de Véolia du tramway de Jérusalem …).

Nous en débattrons à Avignon, le vendredi 11 décembre, salle Benoit XII (rue des teinturiers) à 20 heures 30.

Conférence débat avec Son Excellence Madame Hind Khoury
Ambassadrice de l’Autorité Palestinienne en France

Éric Rouleau Ancien journaliste au Monde et collaborateur au Monde Diplomatique, ancien ambassadeur en Tunisie et en Turquie et envoyé spécial au Proche et Moyen Orient

Pierre Stambul Union Juive Française pour la Paix – UJFP.

Entrée gratuite

Renseignements AMD Vaucluse José Ruiz tel : 04 90 29 63 58 (ruiz.bouqueyran@wanadoo.fr)

Partenaires : Artisans du Monde, la CIMADE, AFPS, ACAT, LDH, Sabîl France, UJFP, MAS, ATTAC, Secours Catholique.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 71 / 1935555