Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Angela Davis : "J’étais devenue un symbole à détruire"

jeudi 14 mars 2013

Free Angela and All Political Prisoners qui sort le 3 avril retrace la période où elle fut traquée par le FBI et emprisonnée. En avant-première, l’héroïne du Black Power se souvient. Témoignage d’une éternelle insoumise.

Au téléphone depuis San Francisco, sa voix est grave. On l’imagine nimbée d’une coiffure afro et d’un nuage de fumée, gauloise sans filtre aux lèvres. Les années ont beau passer, Angela Davis reste une icône. Révolutionnaire, elle est, aux côtés de Malcolm X et de Martin Luther King, l’une des figures emblématiques du mouvement noir américain. Aujourd’hui, un film retrace l’extraordinaire parcours de celle qui fut l’un des pires cauchemars de l’establishment blanc. Construit autour d’images d’archives et d’interviews, il est le récit palpitant d’une période cruciale du destin des Etats-Unis. En 1970, alors que les émeutes raciales et les lynchages sont légion, Angela, brillante prof de fac de 26 ans, proche des Black Panthers et membre du Parti communiste, est accusée de meurtre dans un attentat visant à libérer des prisonniers politiques noirs. Quatre personnes, dont un juge, sont tuées. Affichée sur la liste des dix criminels les plus recherchés par le FBI, elle part en cavale. Et devient l’objet d’une vaste machination policière et politique. Après son arrestation, l’opinion publique mondiale se mobilise : les Rolling Stones écrivent pour elle Sweet Black Angel, John Lennon et Yoko Ono enregistrent la chanson Angela. A Paris, Foucault, Sartre et Aragon manifestent pour obtenir sa libération. A 69 ans, professeur de philosophie à l’Université de Californie à Santa Cruz, Angela Davis, toujours engagée pour la cause des femmes, milite aussi contre la peine de mort et pour les droits des homosexuels. Sa détermination est intacte, son franc-parler aussi.
(...)

Lire l’article entier sur le site de l’Express

Note de la rédaction :

Angéla Davis présente au Forum "Free Palestine" de Porto-Alegre sera aussi présente à la dernière session du Tribunal Russell pour la Palestine à Bruxelles le 16 et 17 mars prochain.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 494 / 2116806