Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


4e week-end national de formation et d’échanges de la Campagne BDS France : Une campagne de citoyens ici, pour la justice là-bas

mercredi 30 janvier 2013 par Campagne BDS France

Les 19 et 20 janvier 2013, se sont réunis à Bègles (33) une centaine de militants de la Campagne BDS France, actifs dans une quarantaine d’organisations et une vingtaine de comités locaux différents. Le fort taux de nouveaux venus a confirmé le succès d’une campagne en plein développement. Etaient réunis des femmes et hommes d’âges et d’origines très divers, engagés dans d’autres réseaux, qu’ils soient syndicaux, associatifs, politiques ou étudiants, ou simplement des citoyens se sentant concernés par la justice dans le monde, qu’ils soient ou non déjà allés en Palestine.

Ainsi, débats de plénières et ateliers ont permis d’affiner nos stratégies de boycotts institutionnel, culturel, universitaire, économique, et sportif, en échangeant de nouvelles idées, souvent à partir d’expériences menées dans d’autres pays comme par exemple la campagne "Artists against apartheid" présentée par Stefan Christoff de Montréal. Les discussions sur le plan judiciaire ont pu ouvrir de nouvelles perspectives d’utilisation du droit en France au-delà de notre défense contre des attaques uniques au monde.

Quatre ans après son lancement, la Campagne a assis sa légitimité et son efficacité par de nombreuses victoires en terme de mobilisation militante, d’impact médiatique, de refus d’artistes de se produire en Israël, de désinvestissements économiques et de sanctions mises en oeuvre par quelques pays.

Bien qu’Israël n’ait pas besoin des autres pour détruire sa propre image à l’extérieur à travers une politique toujours plus extrême et inique, les militants BDS peuvent revendiquer leur contribution à une destabilisation notoire de l’Etat israélien et un appui croissant de l’opinion publique. Pour preuves concrètes les actions de terrain dans les supermarchés qui recueillent de plus en plus de soutien explicite du public, et les buz internet suscités par des interpellations ou soutiens d’artistes ou de sportifs. Désormais, comme l’a dit Rafeef Ziadah du BNC (Comité national palestinien de BDS), "c’est le moment de mettre encore plus de pression dans l’opinion publique pour consolider le statut de paria d’Israël".

Prochain rendez-vous national : le 9 février, pour la journée d’action internationale et le lancement d’une campagne spécifique contre l’agriculture coloniale israélienne. L’occasion de rappeler la cible prioritaire européenne de la campagne qu’est la société d’exportation de produits agricoles Mehadrin.

A mille lieux de l’image de haine que des lobbys à gros sabots renvoient de la Campagne, cette rencontre de citoyens engagés a marqué le vrai visage de la Campagne : une oeuvre collective, déterminée, non-violente et vivante déclinée dans la diversité pour la promotion de la justice pour tous les Palestiniens et d’une Paix véritable pour tous dans la région.
Jusqu’à ce qu’Israël cède et change.

En 2013, dénonçons la politique israélienne persistante de colonisation, d’apartheid et d’épuration ethnique. Respectons et encourageons le boycott !

Boycott Désinvestissement Sanctions
Campagne BDS France - www.bdsfrance.org - campagnebdsfrance@yahoo.fr


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 574 / 2461703