Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Lettre ouverte à ceux qui envisagent de participer au banquet de CRIF

samedi 28 février 2009

Lettre ouverte à ceux qui envisagent de participer au banquet de CRIF

Madame, Monsieur,

Vous envisagez peut-être de vous rendre au dîner du CRIF, en pensant ainsi marquer votre refus de l’antisémitisme et votre sympathie pour les Juifs.

Nous pensons pouvoir dire qu’en agissant de la sorte vous iriez à l’encontre du but que vous vous seriez fixé.

Rappelons que le CRIF a organisé le 4 janvier dernier, en pleine offensive israélienne contre la population de la bande de Gaza, une manifestation de soutien à l’Etat d’Israël. En organisant cette manifestation le CRIF a non seulement exprimé son accord avec une politique criminelle mais en appelant les « Juifs de France » à soutenir la politique israélienne il a contribué explicitement et directement à « importer en France le conflit du Moyen Orient », faisant apparaître ainsi les Juifs comme les complices des crimes commis par les Israéliens contre les Palestiniens et prenant délibérément le risque de développer des sentiments antijuifs.

Dans ces conditions, accepter de participer aux agapes organisées par le CRIF, c’est à la fois soutenir les crimes perpétrés par l’armée israélienne contre les Palestiniens et contribuer à enfermer les « Juifs de France » dans une idéologie meurtrière.

Il est temps de comprendre que le CRIF d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec le CRIF des origines, né de la Résistance contre l’occupation nazie en France, que son appel aux Juifs de France à soutenir la politique israélienne revient à les enrôler au service d’une politique criminelle menée par un Etat étranger.

C’est pourquoi nous considérons que la participation au banquet de CRIF est devenue, sinon une manifestation d’antisémitisme, du moins une forme de mépris envers les Juifs en même temps qu’elle marque l’approbation de la politique israélienne de destruction de la société palestinienne.

Quant à l’émission sur Public Sénat, nous la considérerions comme une manifestation de propagande sioniste, voire en dernière analyse pour les raisons exposées ci-dessus antijuive et qui de ce fait ne devrait pas avoir sa place sur une chaîne de service public.

Le Bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix, 28 février 2009


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 90 / 1913813