Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Israël : Netanyahu consulte, Gaza étouffe

samedi 21 février 2009

La désignation de Netanyahu par le Président Peres pour former le futur gouvernement israélien fait la Une. L’élection d’un parlement israélien plus à droite que jamais fait suite à l’agression criminelle, brutale et spectaculaire de la population de la bande de Gaza.

Ainsi, les partis susceptibles de gouverner sont tous pour la destruction de la Palestine. Qu’ils veuillent réduire l’Etat palestinien à un Etat croupion de quelques bantoustans ou qu’ils ne veuillent pas en entendre parler, ils se proposent de poursuivre à rythme plus ou moins rapide l’épuration ethnique. La « gauche sioniste », qui a organisé ou soutenu l’opération « plomb durci » au moins à son début, sort affaiblie, ayant perdu toute crédibilité, toute fonctionnalité.

Aujourd’hui, force est de constater que nous ne pouvons a priori rien attendre de ce Parlement. Les Etats-Unis et l’Union Européenne vont-ils reconnaître un gouvernement qui ne reconnaît même pas formellement les droits du peuple palestinien, après avoir boycotté le gouvernement dirigé par le Hamas sous prétexte qu’il ne reconnaissait pas formellement Israël ?

Dans le même temps, les informations en provenance de Rafah et de Gaza montrent que le blocus de Gaza continue, que les bombardements continuent, que des tonnes d’aide alimentaire pourrissent dans les hangars côté égyptien.

Après l’agression brutale et spectaculaire, c’est en silence que se poursuit la catastrophe humanitaire programmée.

L’UJFP appelle tous les médias à ne pas se faire les complices de ce crime silencieux.

L’UJFP s’adresse solennellement au gouvernement égyptien pour qu’il ne fasse pas la sourde oreille face aux cris de désespoir venant de la Bande de Gaza et à l’exigence populaire de la solidarité : les points de passage doivent rouvrir entre Gaza et l’Egypte.

L’Union Européenne doit exiger qu’Israël rouvre immédiatement les points de passage entre Gaza et Israël.

Avec le Forum Social Mondial de Belem qui s’est tenu fin janvier, avec la conférence de Rabat contre les crimes de guerre israéliens qui s’est tenue les 14 et 15 février, l’UJFP appelle toutes les organisations démocratiques à s’élever contre l’impunité dont bénéficie Israël et son armée*. Les criminels de guerre doivent être jugés.

Le Bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix,
21 février 2009

*L’UJFP soutient l’initiative d’un Tribunal Russell pour la Palestine, dont le lancement sera annoncé le 4 mars prochain à Bruxelles.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 56 / 2215996