Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Israël, la légitimité de l’ONU et Khulood Badawi (suivi de "Soutien à l’employée de l’OCHA, Khulood Badawi")

mardi 20 mars 2012 par Michel Warschawski
PNG - 84.2 ko
Khulood Badawi

Israël, la légitimité de l’ONU et Khulood Badawi

Michel Warschawski - AIC

Le 18 mars 2012

Khulood Badawi est un agent local du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies (OCHA), chargé de recenser les violations des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés. Elle fait actuellement l’objet d’attaques pour avoir exprimé son opinion personnelle sur sa page Facebook personnelle.

Affaire Khulood Badawi c/Ron Prosor, ambassadeur israélien aux Nations-Unies : notre choix est net, et il doit être celui de toutes les femmes bien et de tous les hommes bien : pour celle qui défend les droits humains, et contre celui qui défend les crimes de guerre israéliens aux tribunes internationales.

Um Shmum (littéralement, « ONU, mon cul ») avait coutume de dire l’ancienne Premier ministre israélien, Golda Meir, marquant ainsi l’hostilité de l’establishment israélien à l’encontre de l’organisation grâce à laquelle l’existence même d’Israël a été rendue possible. Pour l’appareil de propagande israélien, tous les moyens sont légitimes pour délégitimer les Nations-Unies. Tous les moyens sont légitimes aussi pour manipuler l’opinion publique internationale, loin des violations constantes israéliennes du droit international, comme dans le plus récent des massacres à Gaza.

Prenons cette nouvelle affaire, l’affaire Khulood Badawi. Il s’agit d’un non-évènement, cyniquement exploité par Israël pour détourner l’opinion publique des crimes réels que l’armée israélienne a commis à Gaza. La semaine dernière, Khulood Badawi, une employée des Nations-Unies, a illustré son envoi twitter personnel avec une photo représentant un enfant palestinien décédé. Par erreur, la photo a été rattachée au dernier massacre par Israël, alors que c’est en réalité une photo d’un accident de voiture de 2006, photo que Reuters lui-même a publié par erreur. Pas besoin de préciser que dès qu’elle a été informée de son erreur, Khulood a immédiatement retiré la photo de son envoi twitter privé.

La photo erronée sert maintenant de gâchette et de prétexte à une offensive générale contre Khulood Badawi, en même temps que contre les Nations-Unies. Ron Prosor, l’ambassadeur israélien à l’ONU, exige que Badawi soit licenciée de l’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies). Le porte-parole de l’armée israélienne a fait la même demande. Peut-on imaginer comportement plus cynique que celui de ces deux hommes qui sont aux avant-postes de la machine de propagande israélienne qui a justifié le massacre à Gaza par Israël, il y a trois ans ?

Mettons les choses au point : des gens innocents, notamment des enfants, ont perdu la vie dans les plus récents bombardements israéliens sur la bande de Gaza. Khulood Badawi n’a pas inventé cette réalité inacceptable, et son indignation est un témoignage de son humanité. Khulood Badawi mérite notre soutien et notre respect pour ce qu’elle a toujours fait, en tant que militante exceptionnelle, pour soutenir les droits humains et la dignité humaine.

S’il y a faute de sa part en terme de contrat de travail avec son employeur, l’ONU, c’est une question qui regarde ses supérieurs hiérarchiques, ce n’est pas de notre ressort en tant que militants engagés dans la défense des droits nationaux et humains des Palestiniens. Et pour ces (quelques) militants qui prétendent que la faute (si légère) de Khulood - et non le « mensonge » comme certains l’ont écrit de façon hâtive et irresponsable - porte atteinte à la crédibilité des Nations-Unies, rappelons-leur que depuis la guerre de Corée (1950) et l’intervention au Congo (1960), pour ne citer que celles-ci, les Nations-Unies ont perdu à la fois crédibilité et légitimité morale, et ce, bien avant que Khulad Badawi ne soit née.

Khulood Badawi c/Ron Prosor - notre choix est net, et il doit être celui de toutes les femmes bien et de tous les hommes bien : pour celle qui défend les droits humains, et contre celui qui défend les crimes de guerre israéliens aux tribunes internationales.

Khulood Badawi ne doit pas être licenciée de son emploi à l’OCHA mais, au contraire, elle doit recevoir une récompense pour sa défense constante des droits et de la dignité des êtres humains.

AIC : http://www.alternativenews.org/english/index.php/topics/news/4207-support-for-ocha-employee-khulood-badawi-


Soutien à l’employée de l’OCHA, Khulood Badawi

Le 14 mars 2012

Soutenez l’employée palestinienne des Nations-Unies, Khulood Badawi, qui fait actuellement l’objet d’attaques pour avoir exprimé son opinion personnelle sur sa page Facebook personnelle.

Khulood Badawi est une agent locale du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies (OCHA) chargé de recenser les violations des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés. Personne n’a jamais remis en cause le professionnalisme du travail de Badawi à l’OCHA.

Khulood Badawi est aussi une militante politique qui se consacre à la défense des droits légitimes du peuple palestinien, et aussi une militante féministe. Du fait de son travail à l’OCHA, elle s’est toujours soigneusement abstenue de toute activité politique publique, un choix qui n’a certainement pas été facile pour elle.

Depuis plusieurs jours maintenant, Khulood est la cible d’une campagne organisée avec l’objectif de la pousser hors de l’OCHA, et de délégitimer tous les employés palestiniens des agences de l’ONU. Le prétexte de cette campagne contre Khulood Badawi est un blog sur la récente agression israélienne contre la bande de Gaza sur lequel elle a publié une de ses pages Facebook privées.

Inutile de dire qu’à l’intérieur des institutions des Nations-Unies, il y a de nombreux juifs israéliens qui défendent des opinions politiques pro-israéliennes, et personne n’a remis en question leur droit à y travailler, tant que ces opinions sont exprimées hors du cadre de leur travail aux Nations-Unies et à titre personnel.

Toute personne, pour qui la liberté d’opinion est importante, doit soutenir Khulood Badawi et son droit à s’exprimer sur sa page Facebook personnelle.

Toute personne qui se soucie des droits humains doit dénoncer la campagne raciste menée contre Khulood Badawi.

Envoyez des courriels pour soutenir Khulood Badawi aux responsables des Nations-Unies suivants, basés à Jérusalem :

- Richard Miron, Chief Public Information Officer - courriel : mironr@un.org

- M. Ramesh Rajasingham,Head,OCHA - occupied Palestinian territory - courriel : rajasingham@un.org

- Amanda Pitt, OCHA NY - courriel : pitta@un.org

- Hayat Abu Saleh - courriel : abusaleh@un.org

AIC

18 mars 2012 - http://www.alternativenews.org/engl...

14 mars 2012 - http://www.alternativenews.org/engl...

traduction : JPP

Michel Warschawski - AIC


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 202 / 2298619