Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Un appel de Khader Adnan : faire du 17 avril une journée d’action internationale en faveur des prisonniers

mercredi 22 février 2012

Le monde doit écouter et réagir à l’appel de Khader Adnan. Faisons du 17 avril 2012, Journée du Prisonnier Politique Palestinien, une Journée d’Action Internationale.

JPEG - 40.8 ko
Hébron, le 21 février 2012 - Des Palestiniens manifestent dans Hébron en tenant des portraits de Khader Adnan - Photo : AFP - Hazem Bader

Selon les médias, un accord serait intervenu entre les avocats de Khader Adnan et les autorités israéliennes d’occupation pour que Khader soit libéré le 17 avril 2012. Cette date correspondrait à la fin de la période de détention administrative de 4 mois entamée le 18 décembre. période qui ne serait donc pas renouvelée... En échange Khader cesserait sa grève de la faim.

Il importe de rester vigilant sur 2 points :

- il est douloureusement connu que les autorités israéliennes n’ont pas de parole... et elles peuvent très bien remettre en cause cette libération à tout moment, ce qui est déjà sous-entendu dans la menace à peine voilée selon quoi « de nouvelles charges » pourraient remettre l’accord en cause

- l’état de santé de Khader, qui est extrêmement affaibli et qui a perdu près de 35 kilos, nécessite des soins intensifs difficilement compatibles avec une incarcération (Khader a eu tout le long de sa grève de la faim les pieds menottés à son lit !). Sa libération immédiate est la seule garantie réelle de soins appropriés et efficaces.

L’appel à une mobilisation particulière le 17 avril prochain, date attendue de la libération de Khader, n’en est que plus justifié.

La rédaction d’Info-Palestine

L’adhésion à cet appel est ouverte aux organisations. Cliquez ici ou bien écrivez à april17@palestinianprisoners.org afin de manifester votre soutien.

« Je, soussigné, affirme que je résiste aux occupants non pas pour ma cause en tant qu’individu mais pour la cause de milliers de prisonniers qui sont privés des Droits de l’Homme les plus élémentaires alors que le monde et la communauté internationale restent passifs » a écrit Cheikh Khader Aadnan du lit où les soldats israéliens l’ont enchaîné, à l’hôpital de la prison de Ramleh le 11 février.

Il est temps que la communauté internationale et les Nations Unies soutiennent les prisonniers et forcent l’Etat d’Israël à respecter les Droits de l’Homme reconnus internationalement et à cesser de traiter les prisonniers comme s’ils n’étaient pas des humains. Alors que nous marquons le 65ème jour de la grève de la faim de Cheikh Khader Adnan dont la lutte a inspiré des millions de gens et insufflé une énergie renouvelée au mouvement national palestinien et aux mouvements de solidarité avec celui-ci, nous devons pleinement saisir et assumer le sens de son appel et préparer une stratégie internationale puissante pour soutenir la lutte des prisonniers palestiniens pour la liberté , la justice et l’égalité.

Khader Aadnan lutte pour des droits qui doivent être garantis pour tous les prisonniers, incluant les droits à une procédure régulière, à un traitement juste et conforme au principe de l’égalité de tous les humains, et à celui de ne pas subir de torture ou autres traitements coercitifs.

Les prisonniers palestiniens de la Cisjordanie doivent faire face à un système judiciaire qui est totalement distinct de celui qui est réservé aux Juifs israéliens incluant les colons. Ce système judiciaire militaire appliqué aux seuls Palestiniens pratique la détention arbitraire sans accusation dûment formulée, l’acceptation de la torture, l’absence presque totale de procédure régulière, l’entretien du flou dans les charges adressées contre les prisonniers, la permissivité dans le recueil des éléments de preuve incluant l’usage d’éléments à caractère secret et l’administration de sentences disparates marquées par l’arbitraire et plus dures que celles qui son appliquées dans le système judiciaire civil.

L’apartheid est au cœur du système pénal israélien. Les Palestiniens citoyens israéliens accusés de délits politiques sont considérés comme « prisonniers menaçant la sécurité » et reçoivent un traitement différent de celui qui est réservé aux citoyens juifs. Les Palestiniens sont soumis à des procès inéquitables qui incluent l’utilisation d’éléments à charge tenus secrets et/ou arrachés sous la torture ainsi que le recours à des ordonnances judiciaires imposant le silence (gag orders).( Se reporter pour plus de détails à comprehensive analysis by Addameer for further details.)

Au 4 janvier 2012, 4417 prisonniers politiques palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes, incluant 170 enfants et 6 femmes. De la même façon que Khader, 310 prisonniers sont détenus sans procès ni accusation sous le régime de la détention administrative avec parmi eux 20 élus législatifs. Pour marquer notre solidarité avec ces prisonniers et pour donner plus d’ampleur à la lutte de Khader, nous sommes engagés dans une lutte déterminée contre leur emprisonnement et contre toutes les détentions qui ne comportent pas de procès équitable.

Nous exigeons la libération immédiate de tous les prisonniers politiques palestiniens détenus par Israël, car ils sont victimes d’un système judiciaire illégal et injuste qui découle du système de discrimination raciale mis en place par Israël. En particulier, nous exigeons la fin des pratiques suivantes :

- La détention administrative,
- La torture et les mauvais traitements, la détention en isolement,
- L’usage, dans les territoires occupés palestiniens, de tribunaux militaires qui jugent illégalement des civils.
- L’usage des « éléments de preuves à caractère secret » qui est une atteinte flagrante au droit à une procédure judiciaire régulière et équitable.
- Les arrestations opérées au sein de catégories vulnérables de la population incluant les enfants, les handicapés, les personnes âgées et les malades.

Pour la Journée des Prisonniers Palestiniens , mardi 17 avril, nous demandons à toutes les personnes solidaires du mouvement des prisonniers palestiniens de porter haut l’esprit de résistance de Khader Adnan face à ses geoliers lesquels sont maintenant sur le point de commettre un assassinat.

- Organisez une protestation devant la représentation officielle d’Israël de votre localité, qu’elle soit ambassade, consulat ou mission.

- Ecrivez des lettres pour protester contre la violation des droits prisonniers palestiniens et demandez l’intervention du Comité International de la Croix Rouge, du Secrétaire Général de l’ONU , Ban Ki Moo, de votre gouvernement et de vos représentants parlementaires.

- Organisez des piquets de grève contre G4S, Motorola, Volvo, l’Association Médicale Israélienne- ces entités qui fournissent des prestations de services aux prisons israéliennes- ainsi que contre toutes les cibles du mouvement palestinien Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), un mouvement qui lutte contre les politiques israéliennes d’occupation, de colonisation et d’apartheid que les institutions répressives et judiciaires d’Israël maintiennent.

- Ecrivez aux prisonniers palestiniens pour leur exprimer votre solidarité.

Nous ne devons pas permettre que la lutte de Khader tombe dans l’oubli comme cela a été le cas pour celles de beaucoup avant lui, que sa vaillance et son héroïsme soient écrasés, effacés et rendus insignifiants par la force matérielle brutale du régime d’apartheid israélien. Nous devons nous organiser et agir afin que ce moment historique marque le début d’un mouvement mondial pour les prisonniers palestiniens, leurs droits, leurs familles, leur lutte, mouvement doté d’une vigueur renouvelée et plus puissante. Ensemble nous ferons cela afin que Khader vive. Signez maintenant !

Initiateurs de la campagne de signatures :

- Addameer Prisoner Support and Human Rights Association
- Defence for Children International - Palestine Section
- UFree Network
- Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network
- Free Ameer Makhoul Campaign
- Campaign to Free Ahmad Sa’adat
- Al-Awda New York, the Palestine Right to Return Coalition
- CAPJPO-EuroPalestine
- Coalition for a Free Palestine - South Africa
- Existence is Resistance
- Frantz Fanon Foundation, France
- French Jewish Union for Peace
- Ireland Palestine Solidarity Campaign
- Labor for Palestine
- Lawyers for Palestinian Human Rights
- National Lawyers Guild International Committee/Free Palestine Subcommittee
- Palestine Solidarity Campaign (UK)
- Scottish Palestine Solidarity Campaign
- Siegebusters
- US Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel
- US Palestinian Community Network
- Vermonters for a Just Peace

21 février 2012 - Samidoun - Vous pouvez consulter cet appel à :
http://samidoun.ca/

Traduction : Info-Palestine.net - Najib Aloui


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 246 / 2303906