Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Non à la visite d’Ehud Olmert en France !

mardi 23 octobre 2007

Ehud Olmert vient prêcher la guerre en France !

Dans une lettre envoyée au New York Times le 4 décembre 1948, plusieurs éminentes personnalités juives (dont Hannah Arendt et Albert Einstein) s’élevaient contre la visite aux Etats-Unis de Menachem Begin qualifié de terroriste chauvin utilisant des méthodes proches des partis fascistes.

Pour les mêmes raisons, nous nous élevons contre la visite en France du Premier Ministre israélien Ehud Olmert le 22 octobre.

La politique d’Ehud Olmert viole en permanence le droit international. Son gouvernement a mené une agression meurtrière contre le Liban pendant l’été 2006 et l’armée israélienne y a commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Aujourd’hui Olmert récidive : il vient en France pour obtenir un large consensus des dirigeants occidentaux afin d’obtenir une guerre dite « préventive » contre l’Iran en affirmant que l’Iran a un dirigeant qui veut la destruction d’Israël. Une telle guerre qui mettrait à feu et à sang toute la planète, ajoutée à la destruction de l’Irak, est présentée par le gouvernement israélien comme indispensable.

Cette fuite en avant meurtrière ne peut pas masquer la politique menée par le gouvernement Olmert : la société palestinienne est méthodiquement détruite. Le blocus de Gaza, les assassinats ciblés, les milliers de prisonniers politiques (dont de nombreux élus), les confiscations de terre, les expulsions, le pillage de l’eau, les centaines de barrages qui interdisent toute circulation, la progression du Mur dit « de séparation » sont autant de violations de l’ensemble des normes du droit humanitaire international et des droits humains ouvertement assumées par le gouvernement israélien. La colonisation continue. Plus de 450000 Israéliens vivent dans des territoires occupés depuis 1967. Avant toute discussion « de paix », Ehud Olmert affirme que l’essentiel de ces annexions est irréversible et donc que si futur Etat Palestinien il y a, ce ne sera qu’un territoire morcelé, éclaté et non-viable.

Tant que l’occupation durera, l’UJFP demande un boycott politique et économique d’Israël pour obliger ses dirigeants à renoncer à l’occupation. Une paix juste et durable au Proche-Orient repose sur la fin du déni de droit dont est victime l’ensemble de la population palestinienne, de l’occupation, le démantèlement de toutes les colonies, la fin des agressions militaires, l’égalité totale entre les peuples de la région et le droit au retour des réfugiés. La politique de M. Olmert est une politique de guerre, de fuite en avant et de refus de « l’autre ». Cette politique est criminelle pour les Palestiniens, suicidaire pour les Israéliens et dangereuse pour les peuples de la région, pour la paix et la sécurité internationale.

NON, M. Olmert n’est pas le bienvenu.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 37 / 2401816