Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Une victoire à Bil’in

mardi 11 septembre 2007

« Le docteur Mustafa Barghouthi, député et Secrétaire-général de l’Initiative nationale palestinienne, s’est exprimé sur la décision prise par la Cour suprême israélienne de modifier le tracé du Mur à Bil’in. C’est, selon lui, la résistance déterminée et pacifique des villageois de Bil’in qui a en partie entraîné la décision de déplacer partiellement le Mur hors du village. »

Ainsi commence un article paru dans le « Palestine Monitor » le 4 septembre, au lendemain du jugement de la Cour suprême. La lutte de ces villageois, devenue emblématique de la résistance contre le Mur, est une inspiration pour beaucoup de Palestiniens. Ainsi, Mustafa Barghouthi, un des élus de gauche au Conseil législatif palestinien qui siège à Ramallah, non loin de Bil’in, a appelé à « reprendre ce modèle partout où l’on se bat contre le Mur d’Apartheid, les colonies et l’occupation, comme à Umm Salumona, Artas et Yatta maintenant. » Selon Barghouthi, « cette décision de la Haute Cour de Justice israélienne prouve l’efficacité de la stratégie qui mêle la résistance populaire pacifique et la solidarité internationale. Ce qu’il faut aujourd’hui plus que jamais c’est que tous les partis palestiniens soutiennent la détermination du peuple dans les régions proches du Mur et des colonies et qu’ils adoptent les modèles de combat populaire qui ont fait leurs preuves. » Rappelons que les villageois de Bil’in, réunis dans un comité populaire de résistance, sont épaulés chaque semaine dans leur manifestation hebdomadaire par de nombreux anticolonialistes israéliens et par des internationalistes de plusieurs pays, nombreux à participer à ces protestations. Malgré le caractère pacifique de ces rassemblements, l’armée israélienne a fait de nombreux blessés parmi les manifestants. En dépit cette victoire, il faut rester vigilants. D’abord que la décision de la Cour soit rapidement appliquée, ce qui n’est pas gagné d’avance. Mais aussi contre les insuffisances et contradictions de cette décision. Car une annonce dans le quotidien israélien Ha’aretz, signée par l’association Gush Shalom (Bloc de la Paix), nous informe que le tribunal a déclaré en même temps que des lotissements israéliens construits sur une autre portion de terre appartenant au village de Bil’in ne devraient pas être détruits. Il faut se rappeler que l’ensemble des colonies, ainsi que le Mur érigé partout à l’est de la Ligne Verte, sont illégaux au regard du droit international, ce qu’Israël ignore superbement. En effet, les Palestiniens et les Israéliens anticolonialistes restent vigilants, car ils connaissent si bien la valeur douteuse de la parole des autorités israéliennes quand il s’agit de l’occupation. Toute victoire et bonne à prendre et celle-ci est particulièrement saluée, compte tenu des efforts déployés pour l’obtenir. Continuons le combat contre le Mur : Palestiniens, Israéliens et internationalistes ensemble pour une paix juste !


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 54 / 1976672