Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


HUMANITE, DESHUMANISATION :

lundi 25 février 2008

Humanité, inhumanité, déshumanisation :
pour qui valent les « droits humains » ?

Genres, religions, quartiers, Palestine

L’UJFP (Union juive française pour la paix), Resisting Women
et les Femmes en Noir-Paris vous invitent à venir rencontrer

Judith Butler

Le lundi 3 mars à 19 heures

À Reid Hall - 4, rue de Chevreuse - Paris 6ème (métro Vavin)
Participation aux frais : 3 à 5 euros

À qui s’appliquent les « droits humains » ? Qui est fondé à se considérer, à être considéré, comme humain à part entière et à revendiquer les droits qui découlent en principe du statut d’être humain ? Comment le discours sécuritaire peut-il faire vaciller si facilement l’applicabilité des droits humains, alors même que c’est par l’"universalité" de ces droits qu’on prétend justifier les atteintes qui leur sont portées ? Quelle stratégie opposer ? Comment dans le travail de composition de nos forces dispersées dans la spécificité des luttes, mais aussi dans des antagonismes dont il nous incombe de faire ressortir le caractère construit et factice, comment analyser les effets de division dont se nourrit le "pouvoir" dans ses effets de recolonisation (Palestine, Irak), de rélégation (quartiers), de contention (politiques migratoires), de torture dissimulée, exportée ou affichée (Gantanamo, Abu Ghraib), et dans les savants agencements des discriminations qui jouent les "minorités" les unes contre les autres (femmes, musulmans, femmes musulmanes, homosexuels). Y a-t-il convergence possible entre ces luttes ou sont-elles vouées à rester fragmentées, à jouer les unes contre les autres ?
Ces questions et d’autres, nous les poserons à Judith Butler, dont les recherches font émerger des pistes propres à apporter un nouvel éclairage à nos réflexions et à nos pratiques..
Philosophe, Judith Butler enseigne à l’université de Californie à Berkeley. Auteure de Trouble dans le genre, paru en français aux éditions La Découverte, elle a, dans les années 1990, ouvert avec d’autres la pensée féministe à une réflexion portant sur les conditions de normalisation et de rejet de l’appartenance de genre. Avec Vie précaire, et Humain, inhumain (éditions Amsterdam), le champ de ses recherches s’est élargi à des thèmes de politique contemporaine à partir d’une analyse des présupposés de la "guerre contre le terrorisme" engagée par les États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001, et de l’instrumentalisation du discours des libertés individuelles.
Son engagement pour une paix juste et durable en Palestine, notamment comme membre du Conseil consultatif de l’organisation Jewish Voice for Peace, offre un autre sujet de convergence qui nous font nous réjouir de pouvoir la rencontrer à l’occasion de son passage en France.

HUMANITE, DESHUMANISATION :
POUR QUI VALENT LES « DROITS HUMAINS » ?

PALESTINE, QUARTIERS, GENRES, RELIGIONS

L’UJFP, Resisting Women et les Femmes en Noir-Paris
vous invitent à venir rencontrer

JUDITH BUTLER

Le lundi 3 mars à 19 heures

À Reid Hall
4, rue de Chevreuse
Paris 6ème (métro Vavin)

Participation aux frais : 3 à 5 euros

L’UJFP, Resisting Women, Femmes en Noir vous invitent à venir discuter avec Judith Butler de ce qui définit l’humain dans les « droits humains », dans le contexte de la lutte des Palestiniens pour la reconnaissance de leurs droits, dans le contexte de la privation de droits dont font l’objet ceux qui sont catégorisés comme terroristes ou « ennemis combattants » ; mais aussi dans le contexte du processus de rejet et de cantonnement progressif qui vise les musulmanes et les musulmans, aux Etats-Unis, mais aussi en Europe et spécifiquement en France.
À qui s’appliquent les « droits humains » ? Qui est fondé à se considérer, à être considéré, comme humain à part entière et à revendiquer les droits qui découlent en principe du statut d’être humain, au XXIème siècle ? Quelles sont les raisons qui font vaciller l’applicabilité de l’idée de droits humains ?

Judith Butler, philosophe, enseigne la rhétorique et la littérature comparée à l’université de Californie à Berkeley. Auteure de Trouble dans le genre, paru aux Etats-Unis en 1990 et traduit en français en 2005 aux éditions Amsterdam, elle est cette célèbre théoricienne qui avec d’autres a ouvert la pensée féministe à des réflexions plus larges portant sur les conditions de normalisation et de rejet de l’appartenance de genre.
Ces dernières années, le champ de recherches de Judith Butler s’est élargi à d’autres thèmes et notamment aux présupposés sur lesquels s’appuie l’entreprise de recolonisation menée par les États-Unis en monde arabe et musulman, sous la bannière de la « guerre contre le terrorisme ». Membre du Conseil consultatif de l’organisation Jewish Voice for Peace Judith Butler est aussi une militante des droits des Palestiniens et d’une paix juste et durable en Palestine/Israël. À tous ces titres, nous nous réjouissons de pouvoir la rencontrer à l’occasion de son passage en France.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 83 / 2400620