Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Vers la fin de l’impunité de l’état d’Israel ?

lundi 9 mars 2009

Guerre de Gaza : le procureur de la CPI envisage d’enquêter sur Israël

Il y a 17 heures

BUENOS AIRES (AFP) — Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), l’Argentin Luis Moreno Ocampo, envisage d’enquêter sur Israël pour crimes de guerre après son intervention militaire qui a fait 1.300 morts à Gaza, a-t-il indiqué au journal dominical Perfil, à Buenos Aires.

"Nous évaluons le sujet, nous sommes dans une phase d’analyse. Je n’ai pas encore décidé si nous lancerons des investigations, mais il y a une possibilité que cela arrive", a expliqué M. Moreno Ocampo, quelques jours après avoir obtenu que la CPI émette un mandat d’arrêt international contre le président soudanais Omar el-Béchir, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité au Darfour.

Luis Moreno Ocampo a dit qu’il analysait les plaintes déposées devant la CPI par Ali Khasan, ministre de la Justice de l’Autorité palestinienne en janvier.

Le 27 décembre, Israël a déclenché une offensive dévastatrice de 22 jours dans la bande de Gaza, qui a fait plus de 1.300 morts palestiniens.

L’Autorité palestinienne accuse Israël d’avoir fait usage d’obus incendiaires au phosphore blanc dans des zones peuplées de civils au cours de cette opération.

"Khasan est venu dans mon bureau et a indiqué qu’il était important d’enquêter sur les crimes à Gaza", a poursuivi M. Moreno Ocampo, ajoutant qu’il attendait également sur ce sujet des documents de la Ligue arabe et d’Amnesty international.

Depuis le lancement de l’opération israélienne, la CPI a reçu 213 demandes d’intervention, auxquelles le bureau du procureur n’a pu donner suite, Israël n’étant pas signataire du traité de Rome, qui a instauré cette cour.

Cependant, M. Moreno Ocampo envisage désormais la possibilité de lancer des investigations sur la base de la plainte de l’Autorité palestinienne, ce qui constituerait un précédent historique puisque la Palestine n’a jamais été considérée comme un Etat indépendant par un organisme international, selon Perfil.

"Ils (les Palestiniens) nous ont promis de nous apporter d’autres éléments démontrant qu’ils sont un Etat, et que sur ce territoire un crime a été commis", a conclu le procureur.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 23 / 2303906