Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


André CHAPEL, membre de l’UJFP et grand militant de la cause palestinienne

dimanche 14 décembre 2008

André Chapel, médecin neuro-psychiatre et psychanalyste à Nîmes, militant de l’UJFP, nous a quittés le 20 novembre et laisse dans une peine profonde tous les militants du collectif nîmois, dont faisait partie depuis 2002, et grâce à lui, l’UJFP.

André Chapel s’engage dès les accords d’Oslo en lien avec Médecins du Monde pour un programme avec les Palestiniens. Parallèlement, il est membre de l’association AMPF (Association Médicale Franco-Palestinienne ), dont il crée un groupe local en 2000..En 1998, il participe à la constitution du Collectif nîmois pour la Palestine : AMFP qui deviendra AFPS en 2001, les Palestiniens en France, le CCFD, la Cimade, Médecins du Monde, l’UJFP en 2002, et plus récemment, les Femmes en Noir et la LDH.

Il s’impose dès lors comme chef de file de nombreuses actions pour rendre visible la question palestinienne : conférences, expositions, spectacles divers, présence sur la voie publique. Il rencontre les parlementaires et sollicite tous les partenaires possibles. Il lit tout ce qui paraît et incite les militants à faire de même. Il écrit ses propres analyses et impose sa présence dans des conférences où la question palestinienne risque d’être traitée de façon tendancieuse. Il y fait autorité, et même ceux qui sont hostiles l’écoutent, tellement sa parole est limpide et argumentée. Il exerce aussi sa vigilance sur la parole de ses amis, s’il y perçoit telle ou telle expression qui peut prêter à confusion, exerçant toujours son intelligence pour la recherche de la plus grande rigueur... Il n’hésite pas à sillonner la région pour ajouter sa parole à celle de ses amis, à emmener les militants à Marseille, Paris ou Bruxelles. En 2001, il embarque à bord d’ « un avion pour la paix », avec deux militantes nîmoises pour Gaza ….

En 2004, dans son rapport d’activités, il exprime le souhait que « tout adhérent puisse devenir actif, intelligent et cultivé pour affronter les discussions avec les détracteurs, en s’appuyant toujours sur le droit international, dans l’espoir qu’un jour il prévaudra…, tout en se gardant de tout amalgame, car l’opposition à la politique guerrière d’Israël ne doit pas tourner à l’antisémitisme… »

André Chapel, c’est aussi un homme qui avait au plus haut point le sens de l’amitié, toujours chaleureux dans la relation, et les militants locaux se souviennent avec émotion de sa maison ouverte, des réunions conviviales, des repas partagés au pied levé et des échanges joyeux ou vifs parfois, auxquels s’associait son épouse Elisabeth, avec laquelle il formait un couple particulièrement uni.

André Chapel a porté au plus haut point son désir de justice en Palestine. Par sa présence chaleureuse et vigilante, son intelligence brillante et toujours en éveil, sa rigueur et son courage, il a su entraîner tous ceux qu’il a côtoyés à donner le meilleur d’eux-mêmes. Ils ne l’oublieront pas.

L’UJFP le remercie du fond du cœur de l’avoir associée à son combat personnel pour une Palestine libre et d’avoir porté, avec elle, les idées qu’elle défend.

Nicole ZIANI, AFPS NÏMES et Colette GEORGES, UJFP ROCHEFORT du GARD


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 101 / 2596566