Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Rencontre à propos de Marwan Barghouti

vendredi 7 décembre 2007

Compte-rendu de rencontre au
Comité pour la libération de Marwan Barghouti
et de tous les prisonniers.

Ramallah, dimanche 4 novembre 2007

Notre délégation était accompagnée par :
Moyassar, Présidente du Centre des Femmes de Kalandia,
Wesam, représentant du Comité populaire du Camp de Kalandia.

Nous avons été reçus par :
Fadwa BARGHOUTI, épouse de Marwan et présidente du Comité,
Sa’d NIMR, directeur de campagne du Comité.

1. Marwan Barghouti

Tout d’abord, nous avons demandé des nouvelles de Marwan. Marwan a droit a deux visites de sa femme par mois et de son avocat deux fois par semaine. Son épouse Fadwa, qui l’a visité en prison trois jours plus tôt, nous assure qu’il est en bonne santé avec un moral excellent et est toujours très actif sur le plan politique et intellectuel (depuis qu’il est citoyen d’honneur de Pierrefitte, il s’est mis à apprendre le Français).

A l’annonce de notre venue, il lui a demandé de nous saluer de sa part et de nous exprimer sa gratitude. Marwan est profondément touché par la décision de la municipalité de Pierrefitte de le nommer citoyen d’honneur. Il nous remercie (Pierrefitte-Palestine) pour la campagne que nous avons menée en soutien à cette décision. « C’est une décision très importante, non en regard de ma situation personnelle, mais au regard de celle de tous les prisonniers et de la reconnaissance du peuple palestinien et de ses élus. »

Sa’d NIMR, le directeur de campagne du Comité, nous informe que, lors d’un récent colloque en Angleterre, il a donné cette initiative en exemple et incité les élus présents à faire de même.

Nous l’avons informé que plusieurs associations en France nous ont fait part de leur volonté de soumettre cette proposition à leurs élus. Et nous avons convenu de s’informer mutuellement des différentes initiatives prises en ce sens.

2. La situation des prisonniers

Fadwa et Sa’d nous ont ensuite exposé la situation des prisonniers (nombre, conditions de détention, évolution de la situation…). Des données générales que nous avons pu vérifier sur le terrain lors de nos différentes rencontres avec la population palestinienne. Ces données sont à compléter avec les documents, (traduit de l’anglais par nos soins), ci- joints.

Aujourd’hui, il est très difficile de trouver un palestinien qui n’a pas, parmi ses proches, quelqu’un qui a fait un séjour dans les prisons israéliennes. La question des prisonniers est donc au coeur des préoccupations de la société palestinienne.

Quelques chiffres :
11 700 prisonniers actuellement détenus,
dont 337 enfants et environ 150 femmes.
45 députés emprisonnés, mais aussi des maires et des élus locaux.

Dans les prisons israéliennes, les menaces et les tortures psychologiques et physiques sont monnaie courante. Les conditions de détention sont particulièrement difficiles pour les femmes et les enfants. A titre d’exemple, les femmes sont gardées par des surveillants « hommes » et les enfants sont détenus avec des détenus de droit commun avec tous les abus que cela engendre.

3. Les négociations avec le gouvernement israélien.

Voilà bien une question qui fait l’unanimité dans la société palestinienne à tous les niveaux, quel que soit le sujet abordé. Ras-le-bol des « bla-bla » qui ne servent qu’à redorer l’image internationale d’Israël, mais qui ne changent en rien la situation des palestiniens, voire qui couvrent une dégradation continue.

Lors de la dernière rencontre Abas / Olmert, le gouvernement israélien s’est engagé à libérer des prisonniers. En effet, en six mois, quelques 400 prisonniers ont été libérés, mais, bien sûr, aucun leader, aucun élu…

Et dans le même temps, plus de 600 personnes ont été arrêtées.

Conclusion : le nombre de prisonniers palestiniens est passé de 11500 à 11700 en six mois. Alors à quoi sert de négocier ???

Voilà ce qui nous a été dit :
« Nous ne sommes pas optimistes quant à la prochaine conférence, mais nous irons, cette fois encore avec nos propositions, car nous ne voulons pas être accusés de refuser le dialogue. Mais, cette conférence devra vraiment déboucher sur des avancées significatives sur les grandes questions :
-  fin de l’occupation et retrait des troupes
-  arrêt du processus de colonisation
-  plus d’arrestations, libération des prisonniers
Si ce n’est, encore une fois, pas le cas, le peuple palestinien trouvera d’autres moyens de s’exprimer ».

A l’issue de la rencontre, nous avons remis à Fadwa un cadeau pour Marwan. Il s’agit d’une affiche inédite (patchwork de photos présentant Pierrefitte), composée par nos soins spécialement pour l’occasion et imprimée à Ramallah avec l’aide de nos amis de Kalandia. Nous l’avons ainsi dédicacée :
« Pour Marwan, en espérant te recevoir bientôt à Pierrefitte en citoyen palestinien libre. »

Pierrefitte-Palestine, nov. 2007


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 46 / 1989715