Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Une Sté de Télécom Britannique Met Fin A Sa Coopération Avec Son Partenaire Israélien

samedi 3 janvier 2009

Enfin une bonne nouvelle qui va conforter dans leur détermination tous ceux qui appellent au boycott et à l’isolement de l’état sioniste comme seule action efficace possible pour mettre fin au génocide des Palestiniens

Selon la presse israélienne du 31/12/08, la Société de Télécommunication britannique FreedomCall vient d’informer via un email la société israélienne MobileMax qu’elle mettait fin à sa coopération avec elle à cause de l’opération des forces armées israéliennes à Gaza. Le président du Conseil d’Administration de MobileMax, Raanan Cohen, a confirmé la décision de FreedomCall : " nous avons reçu un email de la société britannique nous informant qu’elle coupait ses liens avec nous et tout autre société israélienne suite aux attaques contre Gaza". Il a également ajouté que "nous ne nous attendions pas à cela de leur part, cette décision n’a été précédée d’aucune mise en garde."

Voici le contenu du email de FreedomCall : "Conséquence de l’action du gouvernement israélien ces derniers jours nous ne serons plus en mesure d’envisager de faire des affaires avec vous ou tout autre société israélienne". La Société israélienne MobilMax, qui a été créee en 2004 produit des programmes fournissant aux téléphones portables des services internationaux bon marché. Félicitations à FreedomCall pour avoir adopté une attitude ethique dans ses relations commerciales. Pour les féliciter et les remercier d’avoir adopter ce comportement éthique : FreedomCall France, FreedomCall Grande Bretagne

Cette décision renforce l’argumentaire de tous ceux qui appellent au boycott, aux desinvestissements et aux sanctions (BDS) contre Israël. Cette action doit non seulement concerner les relations commerciales avec l’état sioniste mais également tout type de relation : culturelle, universitaire, artistique, scientifique. .. avec le gouvernement israélien mais aussi tous les sionistrs israéliens qui, soit soutiennent activement leur gouvernement comme ils l’avaient fait pour la guerre du Liban de Juillet 2006, tel l’écrivain Amos Oz, soit passivement, en ne protestant pas contre le crime contre l’humanité qui se commet à quelques kilomètres de chez eux dans la Bande de Gaza.

En effet, dans un sondage dont les resultats ont été publiés aujourd’hui sur le site du quotidien israélien Haaretz, 52% des sionistes israéliens sont pour la poursuite des bombardements contre la Bande de Gaza et 19% pour l’intensification des attaques incluse une opération terrestre. Ce massacre programmé il y a six mois à des enjeux de politique intérieure certains à six semaines des élections du premier ministre. C’est le parti Travailliste d’Ehud Barak qui semble le plus bénéficier de cett opération sanglante. La coalition Travailliste- Kadima (Barak-Livni) est actuellement au coude à coude avec la coalition droite-extrême droite Likoud-partis ultraorthodoxes, bien que ni l’une ni l’autre de ces coalitions pourrait former une majorité de gouvernement sauf défection d’un des principaux partis. Le parti qui peut s’allier à la droite/extrême droite c’est celui de Livni, Kadima.

L’ isolement d’ Israël, état colonial raciste qui a instauré un régime d’Apartheid, est la seule action efficace possible de la société civile comme le boycott du régime d’Apartheid d’Afrique du Sud a finalement mis fin à ce régime, compte tenu des soutiens politiques dont bénificie le régime sioniste dans le monde entier. Le professeur Richard Falk, rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour les Territoires palestiniens occupés et professeur émérite de droit international à l’université de Princeton, a décrit en ces termes le siège israélien de Gaza l’année dernière, alors qu’il n’avait pas encore atteint la dimension qu’il a pris ces derniers mois à cause de la volonté délibérée d’Israël d’exterminer les Palestiniens dans la Bande de Gaza :« Est-ce une exagération irresponsable que d’associer le traitement des Palestiniens aux pratiques d’atrocités collectives des Nazis ? Je ne le crois pas. Les récents développements à Gaza sont particulièrement inquiétants parce qu’ils expriment de façon frappante une intention délibérée de la part d’Israël et de ses alliés de soumettre une communauté humaine toute entière à des conditions de la plus grande cruauté qui mettent en danger sa vie. La suggestion que ce schéma de conduite est un holocauste en train de se faire représente un appel assez désespéré aux gouvernements du monde et à l’opinion publique internationale à ce qu’ils agissent d’urgence pour empêcher que ces tendances actuelles au génocide n’aboutissent à une tragédie collective. »


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 23 / 1919863