Actualités


Le boycott d’Israël prend de l’ampleur

Par Emmanuel Riondé | 19 septembre 2018

Lancée il y a treize ans, la campagne prônant des mesures de boycott désinvestissement et sanction (BDS) contre Israël n’a guère affaibli l’économie du pays. Mais elle joue aujourd’hui un rôle majeur dans la déconstruction de son image... donnant du fil à retordre à Tel-Aviv.


Ahed Tamimi à la Fête de l’Humanité : "Jérusalem restera la capitale de la Palestine"

"Jérusalem restera la capitale de la Palestine" : la jeune Ahed Tamimi, devenue icône de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats, était invitée dimanche à la Fête de l’Humanité à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).


ISRAËL, UN NOUVEL APARTHEID

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et israéliens

Communiqué de presse
ISRAËL, UN NOUVEL APARTHEID

En 1948, la déclaration d’indépendance de l’État israélien proclamait « une complète égalité des droits sociaux et politiques à tous ses citoyens sans distinction de croyance, de race ou de sexe ». Dans les faits, les Palestiniens ont toujours été considérés comme des citoyens de seconde zone et étrangers dans leur propre patrie.


L’ensemble des crimes coloniaux doivent être qualifiés "comme ils devraient l’être"

Publié le mardi 18 septembre 2018

PARIS- L’universitaire français Olivier Le Cour Grandmaison a estimé que l’ensemble des crimes coloniaux, commis par la France, doivent être qualifiés "comme ils devraient l’être", affirmant que la déclaration du président Emmanuel Macron sur l’affaire Maurice Audin est un "immense pas".


Hors-la-loi pour les exilé·e·s

“La Méditerranée peut devenir un lieu d’extermination comme n’importe quel camp nazi.” Ce rescapé de l’Holocauste défie le système pour sauver des exilé·e·s. Voici son histoire.


Soutien à Cédric Herrou

Cédric Herrou a été agressé par des nervis d’extrême droite le 16 septembre devant ̀ le cinéma "le Navire" à Valence à l’occasion de la sortie du film "Libre"qui raconte son combat pour la solidarité, la dignité et l’humanité. Film qui montre les exilé-e-s, la traque qu’ils subissent et l’ignominie d’un monde qui les broie.


Point sur la situation de la minorité bédouine en Israël/Palestine

L’UJFP a organisé un atelier, dimanche 16 septembre, sur son stand à la fête de l’Humanité, destiné à présenter la situation des Bédouins dans l’espace Israël/Palestine.


Antisionisme, antisémitisme, un amalgame funeste

ORIENT XXI > MAGAZINE > DOMINIQUE VIDAL > 17 SEPTEMBRE 2018

Le 16 juillet 2017, le président de la République prononce un discours à la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv. Non seulement Emmanuel Macron avait invité le premier ministre israélien à cette cérémonie, non seulement il lui avait donné du « cher Bibi », mais, à la fin de son discours, il avait lâché : « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. »


Hommage à Gisèle Felhendler

L’UJFP salue la mémoire de Gisèle Felhendler qui nous a quitté-e-s le 16 septembre.

Animatrice de "Sortir du colonialisme", Gisèle a été présente dans toutes les luttes aux côtés des opprimé-e-s, des peuples dominés, des victimes du racisme et des violences policières.
Elle était signataire de l’appel juif au BDS. C’était une amie proche de l’UJFP, dont elle a partagé les luttes.

Une très grande dame et pour nous un grand vide et beaucoup de tristesse.


COMMUNIQUÉ DU COMITÉ POUR LA VÉRITÉ DANS L’ENLÈVEMENT ET LA DISPARITION DE MEHDI BEN BARKA ET DE L’INSTITUT MEHDI BEN BARKA – MÉMOIRE VIVANTE À PROPOS DE MAURICE AUDIN

Le jeudi 13 septembre 2018, le Président de la République française s’est rendu au domicile de la veuve de Maurice Audin pour lui demander « pardon » pour la mort de son époux et reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans la disparition du jeune mathématicien communiste.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Intervention de Elsa Faucillon à l’Assemblée Nationale le 1ier aout

jeudi 2 août 2018 par Elsa Faucillon

La flottille pour Gaza et ses vivres ont été stoppés, et son équipage emprisonné par l’armée israélienne avec une française parmi eux.

Qu’attend la France pour réagir, pour condamner l’insupportable blocus en Israël et pour faire vivre la solidarité avec le peuple palestinien ?



L’extrémisme israélien doit être sanctionné

jeudi 2 août 2018 par Jacques LEWKOWICZ

Par Jacques Lewkowicz, Président de l’UJRE (Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide). Communiqué publié le 25 juillet 2018.

Israël est, aujourd’hui, un pays où deux fractions de l’extrême droite au pouvoir rivalisent quant à l’objectif d’atteindre la position la plus extrême possible. Elles pensent ainsi conserver ce pouvoir, chacune à leur seul profit. C’est dans ce cadre que le Premier ministre israélien a obtenu le vote, le 19 juillet 2018, d’une nouvelle loi. Celle-ci constitue le cadre institutionnel, très difficilement réversible, d’une discrimination générale à l’encontre de toutes les personnes non-juives. Aucune définition précise de la qualité de « juif » n’est fournie. Est ainsi ouverte la voie à une conception ethno-religieuse susceptible d’élargissements ou de restrictions infinis, selon l’arbitraire du gouvernement du moment.



Communiqué de la FSU : "Halte au blocus de Gaza : la Flottille de la liberté doit passer !"

jeudi 2 août 2018 par FSU

Communiqué de la FSU du 2 août 2018.

Ce dimanche 29 juillet, l’Awda, navire amiral de la flottille partie cette année de Suède et de Norvège, a été intercepté par la marine israélienne, et détourné vers le port israélien d’Ashdod. Son équipage et ses passagers ont été arrêtés et sont actuellement détenus en Israël.



La femme du jour : Sarah Katz

jeudi 2 août 2018 par Pierre Barbancey

Par Pierre Barbancey. Publié dans le journal l’Humanité, le 2 août 2018.



Justice pour la flottille de Gaza, le gouvernement français doit intervenir

jeudi 2 août 2018 par Solidaires

Communiqué du 2 août 2018 de l’Union syndicale Solidaires.

La population de la bande de Gaza vit sous blocus terrestre, aérien, et maritime depuis 11 ans. La situation récente à Gaza montre comment Israël impose ce blocus de façon quotidienne : répression et assassinats de manifestant-es dont des enfants lors des marches du retour, coupures d’électricité qui empêchent y compris le fonctionnement des hôpitaux.



L’Aquarius repart en mer, et nous, les 500 signataires, soutenons sa mission. Nous sommes tous #onboardAquarius

jeudi 2 août 2018

Par les 500 signataires, #onboardAquarius.

Depuis début juin 2018, tandis que les navires humanitaires sont empêchés de sauver des vies et éloignés de la zone de sauvetage au large des côtes libyennes, la Méditerranée centrale compte au moins 721 nouvelles victimes (chiffre de l’OIM- Organisation Internationale pour les Migrations au 31 juillet).



Les forces d’occupation israéliennes ont attaqué violemment l’Al Awda, son équipage et ses passagers

mercredi 1er août 2018

La déclaration des autorités israéliennes affirmant que l’al-Awda, le bateau de la Coalition de la Flottille de la Liberté, avait été intercepté, abordé et détourné sans violence de Gaza en Palestine, vers Ashdod en Israël le 29 juillet est fausse.
Selon les témoignages directs que nous avons reçus, les forces d’occupation israéliennes (IOF) ont attaqué violemment notre navire, al-Awda (le Retour) battant pavillon novégien, alors qu’il se trouvait dans les eaux internationales.



Israël une fois de plus viole les conventions internationales et exerce un blocus sur Gaza

mercredi 1er août 2018 par CGT

mardi 31 juillet 2018

Une fois de plus, dimanche, Israël a violé les conventions internationales en interceptant la flottille de la Liberté.
Le bâtiment principal de la flottille a été intercepté dans les eaux internationales (à 50 milles nautiques de Gaza), détourné vers le port israélien d’Ashdod. Toutes les personnes à bord (équipage et passagers) ont été incarcérées.
Parmi ces militants se trouve une de nos compatriotes Sarah Katz.



LE SYSTÈME DES LOIS D’APARTHEID D’ISRAËL

mercredi 1er août 2018

1 août 2018

Palestinian Boycott, Sanctions and Divestment National Committee (BNC)

Ce tableau montre comment le système juridique d’Israël permet l’apartheid. Il comporte des exemples de lois racistes significatives.



INTERVIEW – Shlomo Sand : « Israël a voulu bâtir un mur institutionnel »

mercredi 1er août 2018 par Shlomo Sand

L’historien israélien Shlomo Sand revient pour MEE sur l’adoption par Israël de la « loi sur l’État-nation », qui fait glisser l’État israélien d’un État pour les juifs vers un État juif


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3587505