Actualités


Tournée en France du film "Razan, une trace du papillon" du 9 octobre au 12 novembre

2018-Le Temps de la Palestine présente une initiative organisée par l’UJFP et l’AFPS

Soirée-débat autour du film documentaire "Razan, une trace du papillon" en présence des parents de Razan et du cinéaste

Du 9 octobre au 12 novembre 2018, Iyad Alasttal et les parents de Razan accompagnent le film dans une grande tournée dans toutes les régions de France. Cette tournée est organisée dans le cadre de 2018-Le temps de la Palestine par les associations de solidarité avec la Palestine, AFPS, UJFP, BDS, Coordination des associations Palestiniennes à Paris et l’Association des Palestiniens en France Aljaliya.

Razan el-Najjar, jeune infirmière palestinienne de 21 ans, a été tuée le 1er juin 2018, lors de la Grande marche du retour, sur la bordure orientale de Khan Younès, dans le sud de la Bande de Gaza. Alors qu’elle travaillait comme secouriste et portait une veste avec le logo des services sanitaires, Razan a été mortellement touchée d’une balle explosive tirée par un sniper de Tsahal.


Trump, Poutine, Netanyahu, Erdogan… fauteurs de guerre - Macron complice

Le Communiqué Solidaires.

Macron a choisi de commémorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale avec les plus grands fauteurs de guerre d’aujourd’hui. Pourtant, le recul de cent ans d’histoire, le travail des historien-nes et des militant-es sur la boucherie qui a fait 18,6 millions de morts et des millions de blessé-es, dévasté des pays entiers, et sur les raisons pour lesquelles les grandes puissances ont décidé de se lancer dans l’aventure devraient nous permettre d’en tirer les leçons. Le contexte mondial actuel de guerre économique généralisée, de militarisation accrue, de replis nationalistes… renforce d’autant l’importance de ce travail de mémoire et réflexion. Ce n’est pas ce que Macron a choisi.


ANGOT ET GIESBERT, CHIENS DE GARDE DU SIONISME

C‘était dans « On n’est pas couché » du 3 novembre dernier, une émission qui, ayant accordé à Éric Zemmour une tribune incomparable, s’érige depuis quelques années en promoteur du racisme et en tribunal contre ses invités, avec des juges colériques et caractériels, campés sur le pouvoir du media qu’ils occupent, on se souvient de l’épisode Angot-Rousseau, et de bien d’autres.


ONPC, Angot, Giesbert et la banalité du mal

Publié le 5 novembre 2018 par PIR

Le PIR dénonce le terrorisme intellectuel dont l’artiste engagé Océan a fait l’objet samedi dans ONPC. La multiplication de ces procédés d’intimidation à l’encontre des militants antiracistes et de leurs alliés, basés sur la calomnie et une violence qui n’a rien à envier aux méthodes des régimes autoritaires, signe le glissement toujours plus sûr des démocraties occidentales vers le populisme raciste. Souvenons-nous de l’inquisition médiatique subie par la députée de la France Insoumise Danièle Obono lorsqu’elle avait osé qualifier Houria Bouteldja de « camarade ». Inquisition à laquelle Jean-Luc Mélenchon lui-même avait cédé.


Déclaration de Susan Abulhawa à l’intention du festival de littérature palestinienne Kalimat

5 novembre |Susan Abulhawa |Traduction SF pour l’AURDIP |Tribunes

En anglais

Déclaration de Susan Abulhawa au Festival de littérature palestinienne Kalimat après que les autorités israéliennes lui aient refusé l’entrée dans son pays et qu’il lui ait, de ce fait, été impossible d’être au festival.


Le droit à l’appel au boycott reconnu par la Cour d’appel de l’Angleterre et du pays de Galles

5 novembre |Ghislain Poissonnier |Tribunes

La Cour d’appel de l’Angleterre et du pays de Galles (Division civile) a rendu le 3 juillet 2018 un arrêt dans une affaire opposant l’association « Jewish Human Rights Watch » à la mairie de Leicester. La Cour estime que l’appel au boycott des produits des colonies israéliennes, même lancé par un conseil municipal, relève de la liberté d’expression politique et n’y voit aucune incitation à la discrimination raciale (texte de l’arrêt).


Déclaration publique d’organisations juives européennes sur la caractérisation de l’antisémitisme et les moyens de sa suppression

Quatorze organisations juives européennes ont publié une déclaration exprimant leur inquiétude devant l’organisation à Bruxelles d’une conférence soutenue par le gouvernement israélien, dont le but est de taxer d’antisémitisme la critique légitime et les manifestations contre la politique du gouvernement israélien, dont les tactiques de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS).


Un documentaire interdit sur le lobby pro-israélien aux États-Unis

Le Monde diplomatique a publié au mois de septembre un article à propos d’une enquête réalisée par la chaîne Al-Jazira, propriété du Qatar, sur l’action du lobby pro-israélien aux États-Unis. Orient XXI en a publié les versions arabe et anglaise.

Ce documentaire, réalisé notamment grâce à un journaliste infiltré, devait être diffusé au début de l’année 2018.


Il y a 121 ans, le Bund, parti ouvrier juif et universaliste

Par Armand Gorintin (membre de l’UJFP et AL Paris Sud). Publié dans Alternative Libertaire de novembre 2018.

Né le 7 octobre 1897 à Vilnius, dans la Russie tsariste avec ses lois anti-juives, le Bund mène de front le combat pour l’émancipation sociale et celui pour l’autonomie culturelle. Refusant un quelconque séparatisme juif, le Bund rejette le sionisme et fait partie intégrante du mouvement socialiste marxiste, sans pour autant accepter une assimilation culturelle des populations juives.


INTERVIEW – Salah Hamouri : « Les Israéliens nous maintiennent tous dans une grande prison »

Par Élodie Farge. Publiée dans Middle East Eye (MEE), le 27 octobre 2018.

Le jeune avocat franco-palestinien a été libéré le mois dernier après plus d’un an de détention administrative en Israël. Il s’exprime pour MEE sur sa situation et le combat de tout un peuple pour la liberté.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Déclaration de Salah Hamouri

jeudi 4 octobre 2018 par Salah Hamouri

3 octobre 2018

Cher·e·s ami·e·s,

Me voici enfin libéré, après 13 mois de détention, dans une sombre prison de l’occupation. 13 mois sans jamais connaître le motif de ma détention. 13 mois sans savoir quand je retrouverai la liberté.



"Je regrette que l’antisémitisme ne soit associé qu’aux personnes issues de l’immigration coloniale et à l’extrême-gauche", Simon Assoun de l’UJFP

jeudi 4 octobre 2018 par Simon Assoun

Interview par Nadir Dendoune le mercredi 3 octobre 2018

Simon Assoun est membre du Bureau national de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix), une association connue pour son combat anticolonialiste.

Ce jeudi 20 septembre, des tags antisémites sont découverts sur la porte d’entrée d’un immeuble de la rue Ordener, dans le 18ème arrondissement de Paris. Il est écrit : "Ici vivent des ordures juives, notamment au troisième". Le message est accompagné d’un dessin de croix celtique, symbole utilisé par les groupes néo-fascistes et par l’extrême-droite nationaliste. Simon Assoun regrette qu’aujourd’hui l’antisémitisme ne soit associé qu’aux classes populaires issues de l’immigration postcoloniale et à l’extrême-gauche.



Nihilisme et cynisme post-Oslo : une génération trahie

mercredi 3 octobre 2018 par Samah Jabr

Publié le 3 octobre 2018, sur le site de Chronique de Palestine.

Samah Jabr – Une génération trahie en Palestine révèle le nihilisme et le cynisme post-Oslo, nous révèle Samah Jabr.

Plus de 55% des Palestiniens vivant dans les territoires occupés sont nés après la signature des accords d’Oslo il y a 25 ans. A qui s’apparente la vie de cette génération, maintenant que leurs espoirs d’indépendance et de prospérité ont été réduits à un cauchemar par l’occupation [israélienne] ininterrompue des terres palestiniennes et la destruction de notre tissu social par des factions politiques rivales ?



30/11 : c’est sans Nous ! 01/12 : c’est 100 % Nous !

mercredi 3 octobre 2018

3 OCT. 2018 | PAR LES INVITÉS DE MEDIAPART | ÉDITION : LES INVITÉS DE MEDIAPART

« Contre la gestion raciale des populations qui ne peut que provoquer la dislocation du lien social, voire injecter le poison de la guerre civile, NOUS, citoyens français, militants associatifs, politiques ou syndicaux, travailleurs, chômeurs, NOUS, Noirs, Marrons, Rouges, Jaunes, Gris, Blancs et pas très clairs, décidons de faire la grève de la France le 30 novembre et le lendemain, de célébrer une France de la justice et de la dignité, à l’appel le collectif Rosa Parks. »



Bulldozers et permis bloqués : comment Israël fait la guerre aux écoles palestiniennes

mercredi 3 octobre 2018 par Tessa Fox

#OccupationPalestine

Un tiers des Palestiniens de Cisjordanie occupée n’a pas d’école primaire. Deux villages tentent d’empêcher Israël de démolir les leurs

Tessa Fox
30 septembre 2018



Pourquoi le racisme anti-Blancs n’existe pas

mardi 2 octobre 2018 par Rokhaya Diallo

Publié le 27 septembre 2018, sur le site regards.fr.

Après la polémique suscitée par les propos du rappeur Nick Conrad, à lire ou écouter certains commentaires, il apparaît utile de revenir aux fondamentaux et d’expliquer ce qu’est le racisme (pour les nuls). Démonstration efficace, par Rokhaya Diallo.



Interview de Sabreen El Najjar, la mère de Razan, la jeune secouriste assassinée

mardi 2 octobre 2018

Sabreen El Najjar, la mère de Razan, la jeune secouriste assassinée par un tueur d’élite de Tsahal le 1er juin dernier, a été interviewée le 1er octobre 2018 sur France 24.



Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer

mardi 2 octobre 2018

A l’attention des Etats d’Europe

Cette pétition vous est adressée par SOS MEDITERRANEE, Médecins Sans Frontières (MSF)

Texte de la pétition

En tant que citoyens, nous nous associons à l’équipage de l’Aquarius, le dernier navire civil de sauvetage en mer Méditerranée centrale, pour demander à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer. Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international.

Pour signer la pétition



Déclaration de l’Assemblée de la Marche des Solidarités

mardi 2 octobre 2018

L’Assemblée de la Marche des Solidarités a réuni ces samedi 29 et dimanche 30 septembre, dans les locaux du syndicat Solidaires à Paris, plus de 80 personnes, membres et représentantEs de CSP75, CSP Paris 20, CISPM, UNSP, Intégration 21, Mineurs isolés et Jeunes majeurs de Seine et Marne, Migrants ex-occupants de Paris 8, Collectif Vies Volées, Collectif Lamine Dieng, Assemblée des blesséEs, CollectifAli Ziri, Collectif pour l’avenir des foyers (Copaf), ATMF, FUIQP, Fasti, UJFP, Femmes en lutte 93, 20è Solidaires avec touTEs les migrantEs, LCD, BAD, CFK, Paris d’exil, CNR, AFD International, Act Up-Paris, ZSP 18…



Philippe Martinez : « Ce n’est pas l’immigration qui crée du dumping social, mais l’absence de droits ! »

mardi 2 octobre 2018 par Philippe Martinez

Tribune parue dans le Monde 26 septembre 2018

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, est asséné un certain nombre de contre-vérités sur l’immigration visant à opposer de manière caricaturale « main-d’œuvre étrangère » et « main-d’œuvre nationale ». Ces raccourcis dangereux sont utilisés sous prétexte de « protéger » la « main- d’œuvre locale » avec une évidente méconnaissance des réalités du monde du travail.
La CGT, présente au cœur des entreprises et des services, forte de son expérience en faveur des travailleurs migrants, tient à rétablir un certain nombre de vérités.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3689081