Actualités


Le boycott d’Israël prend de l’ampleur

Par Emmanuel Riondé | 19 septembre 2018

Lancée il y a treize ans, la campagne prônant des mesures de boycott désinvestissement et sanction (BDS) contre Israël n’a guère affaibli l’économie du pays. Mais elle joue aujourd’hui un rôle majeur dans la déconstruction de son image... donnant du fil à retordre à Tel-Aviv.


Ahed Tamimi à la Fête de l’Humanité : "Jérusalem restera la capitale de la Palestine"

"Jérusalem restera la capitale de la Palestine" : la jeune Ahed Tamimi, devenue icône de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats, était invitée dimanche à la Fête de l’Humanité à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).


ISRAËL, UN NOUVEL APARTHEID

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et israéliens

Communiqué de presse
ISRAËL, UN NOUVEL APARTHEID

En 1948, la déclaration d’indépendance de l’État israélien proclamait « une complète égalité des droits sociaux et politiques à tous ses citoyens sans distinction de croyance, de race ou de sexe ». Dans les faits, les Palestiniens ont toujours été considérés comme des citoyens de seconde zone et étrangers dans leur propre patrie.


L’ensemble des crimes coloniaux doivent être qualifiés "comme ils devraient l’être"

Publié le mardi 18 septembre 2018

PARIS- L’universitaire français Olivier Le Cour Grandmaison a estimé que l’ensemble des crimes coloniaux, commis par la France, doivent être qualifiés "comme ils devraient l’être", affirmant que la déclaration du président Emmanuel Macron sur l’affaire Maurice Audin est un "immense pas".


Hors-la-loi pour les exilé·e·s

“La Méditerranée peut devenir un lieu d’extermination comme n’importe quel camp nazi.” Ce rescapé de l’Holocauste défie le système pour sauver des exilé·e·s. Voici son histoire.


Soutien à Cédric Herrou

Cédric Herrou a été agressé par des nervis d’extrême droite le 16 septembre devant ̀ le cinéma "le Navire" à Valence à l’occasion de la sortie du film "Libre"qui raconte son combat pour la solidarité, la dignité et l’humanité. Film qui montre les exilé-e-s, la traque qu’ils subissent et l’ignominie d’un monde qui les broie.


Point sur la situation de la minorité bédouine en Israël/Palestine

L’UJFP a organisé un atelier, dimanche 16 septembre, sur son stand à la fête de l’Humanité, destiné à présenter la situation des Bédouins dans l’espace Israël/Palestine.


Antisionisme, antisémitisme, un amalgame funeste

ORIENT XXI > MAGAZINE > DOMINIQUE VIDAL > 17 SEPTEMBRE 2018

Le 16 juillet 2017, le président de la République prononce un discours à la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv. Non seulement Emmanuel Macron avait invité le premier ministre israélien à cette cérémonie, non seulement il lui avait donné du « cher Bibi », mais, à la fin de son discours, il avait lâché : « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. »


Hommage à Gisèle Felhendler

L’UJFP salue la mémoire de Gisèle Felhendler qui nous a quitté-e-s le 16 septembre.

Animatrice de "Sortir du colonialisme", Gisèle a été présente dans toutes les luttes aux côtés des opprimé-e-s, des peuples dominés, des victimes du racisme et des violences policières.
Elle était signataire de l’appel juif au BDS. C’était une amie proche de l’UJFP, dont elle a partagé les luttes.

Une très grande dame et pour nous un grand vide et beaucoup de tristesse.


COMMUNIQUÉ DU COMITÉ POUR LA VÉRITÉ DANS L’ENLÈVEMENT ET LA DISPARITION DE MEHDI BEN BARKA ET DE L’INSTITUT MEHDI BEN BARKA – MÉMOIRE VIVANTE À PROPOS DE MAURICE AUDIN

Le jeudi 13 septembre 2018, le Président de la République française s’est rendu au domicile de la veuve de Maurice Audin pour lui demander « pardon » pour la mort de son époux et reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans la disparition du jeune mathématicien communiste.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


La France d’août s’ennuie

dimanche 2 septembre 2018 par Michèle Sibony

Par Michèle Sibony.

Rien ne vient la sortir de sa torpeur estivale.

Ni les migrants qui se noient sous ses yeux et devant ses plages, à qui elle ne tend pas la main en détournant le regard. Ni le harcèlement judiciaire des « passeurs » français, une vielle dame que le parquet persécute après sa relaxe, Cédric Herrou pour qui on invente la garde à vue permanente. Un jour on donnera des médailles d’honneur à ces résistants. Mais ce jour n’est pas aujourd’hui. En attendant les corbeaux croassent sur les ruines de la France terre d’asile. Et Hidalgo ferme la fontaine de la Chapelle, seul point d’eau pour des centaines de sans abri.



INTERVIEW – Elsa Lefort : « Tout est fait pour contraindre Salah Hamouri à quitter la Palestine »

samedi 1er septembre 2018

Interview d’Elsa Lefort par Élodie Farge, publiée le 23 août sur le site de Middle East Eye.

Aujourd’hui est un triste anniversaire pour Salah Hamouri, ses proches et soutiens, déclare son épouse un an après son incarcération, mais « c’est aussi un triste anniversaire pour la diplomatie française qui se fait humilier et mépriser par Israël »



Tariq Ramadan est-il un prisonnier politique ?

samedi 1er septembre 2018 par Yvonne Ridley

Par Yvonne Ridley. Publié le 30 août 2018 en français sur le site de Chronique de Palestine.

La détention de Tariq Ramadan expose les failles du prétendu modèle français de « liberté, égalité et fraternité ».

Les autorités françaises subissent des pressions au niveau international à cause de leur traitement de l’universitaire et philosophe musulman Tariq Ramadan, actuellement en détention provisoire dans l’attente d’enquêtes sur une série d’allégations d’inconduite sexuelle. Des dizaines de personnalités publiques internationalement respectées se sont joints aux appels – qui ne cessent de renforcer – à la justice pour Ramadan, qui selon les signataires, se voit refuser un traitement équitable simplement parce qu’il est musulman. Ce professeur d’études islamiques contemporaines à la faculté des études orientales du St Antony’s College, à Oxford, nie avec véhémence toutes les accusations.



À Bobigny, le 21 septembre 2018, projection-débat en avant-première du film SAMOUNI ROAD de Stefano SAVONA

vendredi 31 août 2018

En présence du réalisateur Stefano Savona et en partenariat avec l’association PALESTINE DROITS SOLIDARITÉ.

Sarah Katz, de l’UJFP participera au débat.

Dans la périphérie rurale de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Ils replantent des arbres et labourent les champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ces jeunes survivants : reconstruire leur propre mémoire. Au fil de leurs souvenirs, Samouni Road dresse un portrait de cette famille avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.



Le gouvernement israélien : la Knesset peut faire la loi partout dans le monde, et elle peut violer la souveraineté des États étrangers

vendredi 31 août 2018 par Adalah

Adalah – 19 août 2018. Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine.

Dans une déclaration auprès de la Cour suprême, le gouvernement maintient que la Knesset est autorisée à ignorer le droit international partout où elle le désire. Selon Adalah, ceci annonce l’intention d’Israël de procéder à l’annexion de la Cisjordanie.



À Bègles, débat autour du livre "Une parole juive contre le racisme"

vendredi 31 août 2018

Rencontre-débat avec André Rosevègue (UJFP). Modération Fatiha Elayadi.



L’un des journalistes les plus populaires de Palestine est en prison pour incitation à la violence

vendredi 31 août 2018 par Oren Ziv

Par Oren Ziv | +972 Magazine | 22 août 2018. Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine.

Ali Dar Ali a été arrêté pour deux posts qu’il a publiés sur Facebook. Mais l’accusation et le juge s’inquiètent beaucoup plus du nombre de ses abonnés que du contenu de ses posts.



Pour un droit international de l’hospitalité

mercredi 29 août 2018 par Étienne Balibar

Le philosophe Étienne Balibar s’insurge contre les violences faites aux migrants, « que l’histoire jugera sans doute criminelles ». Au nom d’un « choix de civilisation », il propose de reconnaître « l’hospitalité comme un droit fondamental » s’imposant aux États et s’appliquant à ceux qu’il appelle les « errants ».

Cette tribune reprend et précise des idées que le philosophe a développées le 13 juillet à Saorge (Alpes-Maritimes), dans le cadre du Festival des passeurs d’humanité de la vallée de la Roya.

Publié une 1ère fois dans LeMonde.fr et repris sur le site de Madinin’art.



Nous sommes bien mieux sans le sionisme « allégé » de Uri Avnery

mardi 28 août 2018 par Haidar Eid

L’UJFP a rendu hommage à Uri Avnery et à son combat pour les droits des Palestiniens.

Ses idées ne faisaient pas l’unanimité. Nous publions donc aussi la critique faite par notre camarade Haider Eid qui anime le BDS à Gaza.

Par Haidar Eid



Le Dauphiné Libéré rapporte la déambul’action BDS du 24 août dernier à Grenoble

lundi 27 août 2018 par Ève Moulinier

Le Dauphiné Libéré rapporte la déambul’action BDS du 24 août dernier à Grenoble, et à laquelle l’UJFP a participé, dans le cadre de l’Université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3587505